Accéder à la liste complète des stages conventionnés

DRAMA DRAMA ! — DEVELOPPER UN SCENARIO DE FICTION

Mots-clés associés : Auteurs du cinéma et de l'audiovisuel - auteurs du cinéma et de l'audiovisuel

Publié le 08/07/2019 — Produit n° 222645 — Code interne : A1

Franchir toute les étapes de l'écriture d'un scénario, des intentions de départ à la V1 du scénario.

Informations générales

Identification du stage

:

Professionnels de l’audiovisuel ou tout auteur souhaitant passer à l’acte de l’écriture de long-métrage pour le cinéma ou la télévision, fiction traditionnelle ou animation : auteurs de court-métrages, de programmes courts ou de séries jeunesse pour la télévision, auteur-réalisateur, journalistes audiovisuels, documentaristes, dramaturges, écrivains, biographes.

:

Avoir un synopsis de 3 pages et une note d'intention d'un projet original ou d'une adaptation à développer d'une page maximum, ainsi que de bonnes notions de la dramaturgie

:

Réaliser le parcours complet de l’idée d’un film au scénario dialogué en passant par les différentes étapes d'écriture : fondations, pitches, synopsis, traitement, séquencier, scènes à scènes non dialogué et dialogué (scénario).

  • Du 02/10/2019 au 15/04/2020
    Réf. Afdas : 1970449

105h (15 jours - 7.0h/semaine - 123 jours d'interruption)
PARIS (Ile-de-France)
4 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Isabelle BLANCHARD — 0619591005
contact@drama-drama.fr
www.drama-drama.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Réaliser le parcours complet de l’idée d’un film au scénario dialogué.
Transmission des outils et de la méthodologie permettant :
- de prendre confiance en son écriture,
- d’éprouver la satisfaction de passer concrètement des intentions (l’idée) à la réalité (l’écriture du scénario).

Analyse du synopsis à développer et de sa cohérence avec les intentions de l’auteur :
- réécriture et clarification de la note d’intention,
- écriture du traitement,
- écriture du séquencier jusqu’à la continuité non dialoguée,
- écriture de la continuité dialoguée (scénario).

Profiter de la dynamique de groupe, de l’échange et de la stimulation que favorise le développement en atelier.

Comprendre les usages professionnels, la chaîne d’écriture et les rapports avec les commanditaires.


Programme détaillé
Ce programme général est adapté au cas par cas selon l’avancée des stagiaires qui n’en sont pas tous au même niveau de réflexion au début du stage.

Les premières séances sont rapprochées pour bien établir les fondations du film, puis elles sont ensuite espacées de deux semaines, voir plus pour laisser le temps de maturation et d’écriture du projet.

Rappel règle : le stagiaires envoient leurs travaux trois jours avant la séance de façon à ce que chacun des membres du groupe ait le temps d’en prendre connaissance et d’y réfléchir avant l’atelier.

JOUR 1
- Présentation des stagiaires et de l’intervenant.
- Présentation des projets : synopsis et note d’intention. Point par le stagiaire de son étape de travail.
- Retour du groupe sur le projet, accueil cf intentions et compréhension, questions.

Point/rappel théorie : L’hypothèse dramatique, incident déclencheur et nœud dramatique.

Prochaine séance : réfléchir/rebondir cf remarques faites pendant l’atelier, commencer/affiner les recherches documentaires le cas échéant
+ Hypothèse dramatique, incident déclencheur et principaux noeuds dramatiques du projets de film.
+ choisir deux ou trois films de référence (cf univers, structure, ton,…).

JOUR 2
Retour travaux : tour de table cf outils vus séance précédente.

Point/rappel théorie : « Le fond d’un récit »
- Présentation/rappel des outils de construction d’intrigue que sont le repérage du sujet, du point de vue, du thème et de la métaphore visuelle du film (ce de quoi l’auteur veut parler, ce qu’il défend, quel est le sens, « la morale » de son film et comment il l’illustre visuellement).
- Le pitch thématique.
- Application : visionnage d’un court-métrage et interview du réalisateur pour illustrer l’adéquation intention / résultat (= impact du film sur le public, ce qu’il a compris des intentions du réalisateur).
Présentation la première partie du conducteur d’écriture du film (présentation dans un ordre précis des outils présentés).

→ Premiers repérages des différents outils présentés sur les projets du groupe
+ Exposé des avancées cf séance précédente.

Prochaine séance : 1ère partie conducteur du film
Suite doc le cas échéant.

JOUR 3
Point/rappel théorie : « Les fondations d’un film »
Présentation des différents pitches comme outils de construction d’intrigue : pitch dramatique (one-line = action), accroche (log-line = slogan), maxime et pitch thématique (= sens). Réflexion sur le titre.

Retour travaux : 1ère partie conducteur d’écriture du projet.
+ Présentation complète du conducteur d’écriture du film (qui réunit tous les outils étudiés + le mini-squelette du film, basé à ce stade sur une structure en 3 actes).
Application sur un court-métrage et repérage du protagoniste du film projeté.
Vérification du protagoniste du projet de film des stagiaires.

Prochaine séance : V1 conducteur complet du projet
Commencer la biographie du protagoniste du film (+ suite doc le cas échéant).

JOUR 4
Point/rappel théorie : les pitches complémentaires (écrit et oral).
- Différence pitch écrit et synopsis.
- Caractérisation et courbe dramatique des personnages (arche narrative).

Retour travaux : V1 conducteur du projet.

Pour la prochaine séance : V2 conducteur complet
+ 3 pitches du projet : 5 lignes, 15 lignes et une page et demi
Suite bio protagoniste + antagoniste.

JOUR 5
Point cf avancée du projet : pitch oral du projet de film.

Retour travaux : V2 conducteur et pitches
+ Vérification de l’adéquation avec pitch oral
+ Biographie du protagoniste et de l’antagoniste
→ Recadrage éventuel et points sur les différents problèmes soulevés.

Prochaine séance : V3 conducteur + V2 pitches
Biographie des personnages principaux du projet.

JOUR 6
Retour travaux : V3 conducteur, pitches et biographies.

Point/rappel théorie : présentation tableau récapitulatif des fondations du projet
(= ensemble des outils reliés à la caractérisation et au parcours des personnages dans le film).

Prochaine séance : Tableau récapitulatif et suite biographies.

JOUR 7
Retour travaux : V1 tableau : vérification de la cohérence de l’ensemble des éléments cf biographies.

Point/rappel théorie : la structure en 3 actes (comme base), squelette et montage des intrigues secondaires.
Prochaine séance : V2 tableau, élaboration du squelette et courbes dramatiques des personnages.

JOUR 8
Retour travaux : V2 tableau, courbes dramatiques des personnages et squelette.
Choix/confirmation de la structure du film.

Prochaine séance : synopsis (6 pages) et note d’intention V1.

JOUR 9
Retour travaux : synopsis et note d’intention V1.

Point/rappel théorie : la scène et la séquence.
Différences entre synopsis, traitement et séquencier. Spécificité du séquencier à la télévision (en réalité une continuité non dialoguée, dite également « scène à scène » au cinéma, c’est-à-dire le scénario sans dialogues).
+ Tableau récapitulatif de la chaîne d’écriture : de la création à la mise en production.

Prochaine séance : synopsis V2 + note d’intention V2.
Ecriture d’une scène et d’une séquence muettes.

Invité extérieur : un administrateur de production (droit et contrats d’auteur).

JOUR 10
Retour travaux : synopsis et note d’intention V2. Scène et séquence muettes.

Prochaine séance : traitement V1 (entre 20 et 40 pages environ : « novellisation » du scénario).
Scène et séquence muettes V2.

JOUR 11
Retour travaux : traitement V1.

Prochaine séance : V2 traitement.
Scène et séquence dialoguée V1.

Invités extérieurs : un tandem réalisateur-scénariste chargés de témoigner de leur collaboration.

JOUR 12
Retour travaux : V2 traitement, V1 scène et séquence dialoguées.

Point/rappel théorie : le dialogue au cinéma.

Prochaine séance : V3 traitement. V2 scène et séquence dialoguées
+ Séquencier V1 (cinéma : une vingtaine de pages).

JOUR 13
Retour travaux : V3 traitement, V2 scène et séquence dialoguées.

Prochaine séance : séquencier V2.
Continuité non dialoguée V1.

JOUR 14
Retour travaux : continuité non dialoguée V1.

Prochaine séance : continuité dialoguée V1 (90 pages environ).

JOUR 15
Retour travaux : continuité dialoguée V1.
Bilan du stage.

Planning d'une journée type

Réactions des stagiaires et du directeur d’atelier sur les travaux donnés, orientations et corrections sur chacun des travaux du groupe et travaux à rendre pour la prochaine session.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Mises au point théorique au fur et à mesure des besoins. Les stagiaires sont encadrés par le même scénariste professionnel qui les accompagne tout au long du processus d’écriture.
En plus de la focalisation sur un objectif personnel (aboutir son scénario) dans un délai imparti, le principe de rendez-vous réguliers en atelier et la dynamique de groupe favorisent la réceptivité et la mise en œuvre concrète du projet.
La participation active avec lecture et analyse des projets des partenaires de stage, ainsi que la lecture partagée à haute-voix de scènes dialoguées contribuent à la stimulation du groupe et aux acquis.
La remise de documents pédagogiques (exemples de synopsis, note d’intention, séquencier, continuités non dialoguées et dialoguées, bibliographie,...) et des rencontres avec des professionnels complètent la formation.

Supports fournis aux stagiaires

Scénarii et extraits, interviews de professionnels, complément de cours théoriques quand besoin, bibliographie commentée.

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

L’écriture et la réécriture des textes permettent à chaque séance de tester les acquis et l’avancement de chacun (tenue d’un « journal de bord » par stagiaire).
Un bilan de stage est effectué le dernier jour de la formation.

Formateurs

Isabelle BLANCHARD Scénariste, Consultante et Formatrice en dramaturgie et écriture de scénario

Formateur suppléant
Vincent ROBERT

Vincent ROBERT Scénariste et formateur