IIFA — Liaisons IP / Module 2 : IP Live en production

Publié le 13/11/2017 — Produit n° 001851

: AUDIOVISUEL - CINEMAMAINTENANCE - EXPLOITATIONINFORMATIQUE AUDIOVISUEL INFORMATIQUE AUDIOVISUEL

Ce stage permet de se perfectionner avec le déploiement des liaisons IP dans la production live afin de pouvoir :
- concevoir un réseau sur la base de contraintes précises
- identifier les caractéristiques de l'IP live et les normes en jeu
- définir une architecture IP Live de A à Z

Informations générales

Profil professionnel des stagiaires

:
AUDIOVISUEL

:

Etre détenteur d’un BTS audiovisuel option exploitation, montage ou maintenance ou d’un DUT électronique avec expérience dans l’audiovisuel
Ou avoir plus de 3 ans d’expérience dans le secteur audiovisuel et broadcast.
Avoir un bon niveau en réseaux informatique ou avoir suivi le stage offre de branche Afdas "Les réseaux de flux vidéo / Module 2 : réseaux et architectures".

Identification du stage

:

Ouvert aux techniciens audiovisuels : techniciens et chefs d'exploitation vidéo, techniciens de maintenance vidéo et techniciens support, assistants monteurs, monteurs et chefs monteurs, chefs de cars et régies de diffusion, chefs de projets audiovisuels

:

1 - Comprendre les problématiques liées aux connectiques de la vidéo broadcast
2 - Identifier les avantages apportés par l’IP en général et en particulier dans la production
3 - Différencier les différentes technologies développées en production IP et leurs spécificités
4 - Identifier les caractéristiques de l'IP live et les normes en jeu
5 - Définir une architecture IP Live de A à Z

Durée de la formation en centre : 14 heures
Durée de la formation : Durée du stage : 14 heures
stagiaires

Lieu de réalisation


SOUCLIER — 04 66 62 00 29
souclier@iifa.fr
www.iifa.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Jour 1 :

1/Contexte actuel: Est-ce la fin du SDI ?

Le SDI, le socle des infras

- Les avantages
Une technologie simple, ouverte et éprouvée
Une certaine facilité de mise en œuvre
Une faible latence
Une bande passante réservée constante
De nouveaux standards en préparation

- Les inconvénients
Des connections unidirectionnelles
La centralisation des échanges via une grille de commutation
Une multiplicité de câbles (vidéo, audio, remote, réseaux)
Un déploiement coûteux
Des débits limités


L’arrivée de l’IP

- Les raisons de l’arrivée de l’IP
Un développement rapide des technologies liées à internet
Une certaine facilité et uniformité de mise en œuvre et de support
Des débits plus importants à des coûts plus faibles

- Les usages de l’IP dans un contexte broadcast
Les set top box
Les contributions filaires ou sans fil
Le streaming
Administration des machines


Les problématiques de l’IP

- Une technologie IP dans les architectures broadcast
Utilisation temps réel ou transfert de fichiers
A l’origine, une technologie pas faite pour la vidéo, problématiques (latence, perte de paquets, instabilité)

- Les encodages liés à l'IP
Le Mpeg2 puis le Mpeg4
Les technologies de streaming (HLS, HDS, l’arrivée du Mpeg Dash)

- Les connaissances liées à l'IP
Une certaine méconnaissance des équipes sur des technologies qui évoluent vite
La formation (faut-il former les équipes Broadcast à l’IT ou l’inverse ? Où recruter des experts? )


2/ L'arrivée de l'IP en production

Qu’apportent ces nouvelles technologies ?

- dans le déploiement d'un workflow
Flexibilité dans le déploiement et le re-déploiement, interopérabilité et “scalabilité”
Le gain apporté par la connectique bi-directionnelle
L’agrégation possible de plusieurs signaux, une distribution multipoints
Agnostique au format

- dans la mise en oeuvre et l’administration des productions
Développement de la “Remote production”
Repenser les workflow dans des environnements multi-sites sous architectures SOA
Une simplification de la mise en oeuvre (moins de connectique, configurations centralisées)
Monitoring et distribution distante

- dans le domaine de la sécurité
Gestion effective des redondance matérielle

- dans une optique économique
Rationnalisation des coûts (comparatifs IP versus SDI)
Equipements non propriétaires constructeurs, connecteurs uniformisés et standardisés
Restructuration des workflows de l’exploitation

Les technologies et normes en jeu

- Les technologies de transport
SMPTE 2022 : zoom sur les parties SMPTE 2022-5, 2022-6 et 2022-7 et l'évolution 2110
AVB (Audio Video Bridging)

- les technologies réseaux
SDN et les enjeux autour de l’OPENFLOW
La gestion des débits de routage

- les technologies de compression
Choisir de compresser ou non, le Jpeg 2000
Compression TICO (Tiny Codec) et compression Dirac Pro (VC-2)
Les problématiques liées au FEC
Le cas de l’encapsulation (HBRMT) -> Sony et le LLVC

- les technologies de synchronisation
NTP et PTP (Precision Time Protocol)
SMPTE 2059 (sur le standard IEEE 1588)
Les enjeux du source-timed et destination-timed

- les enjeux de normalisation des technologies liées à la production live sur IP
SMPTE et IEEE

Jour 2 :

Concevoir un réseau IP Live de A à Z
Atelier de conception (étude de cas) : Une large part de cet atelier concerne la mise en place d'un réseau IP live sur la base de l'infrastructure Sony IP Live System Management et de l'environnement Network Media Interface.
- La mise en place et l'exploitation de Live System Management
- Résumé du périphérique IP Live NMI
- Aperçu du réseau de routage
- Etablir un workgroup basic
- Mise en place et allocation des ressources
- Configuration de l'équipement réseau
- Configuration de VLANs et d'un système IP Live
- Synchronisation d'un système IP Live

Gestion du système Live IP Sony LSM
- L'interface LSM et opérations
- Configuration de périphériques NMI et de plug-in
- Configuration des paramètres de base IP Live
- Travailler avec des workgroup
- Configuration et affectation des périphériques physiques virtuels
- Configurer et surveiller les configurations routing
- Configuration de groupes genlock et affectation de périphériques
- Configuration, gestion et affectation d'utilisateurs IP Live
- Tests et diffusions.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Démarche pédagogique active et participative :
- Apports théoriques suivis d’ateliers de mise en pratique
- Etudes de cas, visites pédagogiques
- Echanges et solutions sur des situations réelles
- Questionnaire satisfaction

Supports et ressources fournis aux stagiaires

Salle de formation pouvant accueillir 6 à 8 personnes + le formateur équipée de :
9 postes PC Windows Seven ou 10 en réseau local en configuration :
- hors domaine avec pouvoirs d’« administrateur »
- accès à la passerelle internet haut débit
1 vidéoprojecteur ou moniteur 46 pouce minimum
1 tableau paper board ou velleda
1 Routeur (Cisco, Avaya ou Juniper), 1 Serveur Sony PWS-100 NM1, 1 Châssis Sony NXL-318FR avec cartes NXLK-IP40F, 2 caméras + trépieds ou un serveur de médias, 1 moniteur de contrôle

Niveau visé après la formation

AUTRE