Revenir à la liste

IFG PARIS — RÉUSSIR SON ACCOMPAGNEMENT TUTORAL

Publié le 12/09/2018 — Produit n° 001972

: MANAGEMENTDIRECTION D'ENTREPRISEENCADREMENT TUTORAT TUTEUR

Se positionner en tant que tuteur :
Proposer des situations de travail adaptées à la personne tutorée
Transmettre son savoir-faire
Choisir les situations de travail les plus formatrices
Conduire les entretiens clés

Informations générales

Profil professionnel des stagiaires

:
AUDIOVISUEL, CINÉMA, DIVERS, ÉDITION, SPORT, GOLF, HOTELLERIE DE PLEIN AIR, PRESSE, LOISIRS, AGENCE DE MANNEQUINS, ORGANISME DE TOURISME, PUBLICITÉ, SPECTACLE, TELECOM, CASINO

:

Salarié justifiant d'une expérience professionnelle d'au moins 2 ans dans une qualification en rapport avec l'objectif de professionnalisation visé.
Être volontaire pour sa mission, avoir le goût et l’envie de transmettre ses compétences et bien connaitre le fonctionnement de l’entreprise.

Identification du stage

:

Tous les professionnels en charge de mener les actions tutorales et répondant aux prérequis pour exercer la mission

:

Se positionner en tant que tuteur :
Proposer des situations de travail adaptées à la personne tutorée
Transmettre son savoir-faire
Choisir les situations de travail les plus formatrices
Conduire les entretiens clés

Durée de la formation en centre : 14 heures
Durée de la formation : Durée du stage : 14 heures
stagiaires

Lieu de réalisation


VILLEPREUX Corinne — 01 40 59 30 32
corinne.villepreux@groupe-ifg.fr
www.ifgexecutive.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

1ère journée :
- Accueil des participants et présentation du stage, des méthodes utilisées et des objectifs à atteindre,
- Présentation des attentes et des questions des participants ;
- Présentation des outils mis à la disposition des tuteurs et leur utilisation au cours et après la formation.

Partie 1 : « Le cadre juridique et conventionnel du tutorat »
Les différents types de contrat de formation en alternance :
- Précisions sur les principaux types de contrats à partir d’une fiche spécifique et synthétique faisant partie du guide du tuteur.
- Contrat de professionnalisation, période de professionnalisation,...

Partie 2 : « Les différentes formes de tutorat, leurs caractéristiques, et les spécificités des métiers de l' AFDAS"
- Se saisir des différentes formes de tutorat et de leurs caractéristiques afin de bâtir une démarche d’accompagnement adaptée à la fois aux profils des personnes et aux spécificités et exigences des métiers de la branche.
- Apports notionnels sur ce module à partir d’un PowerPoint et de fiches techniques synthétiques puis, échanges de pratiques et d’expériences sur cette thématique :
- Les différentes situations de tutorat : nouvel arrivant, stagiaire, mobilité interne…
- Le tutorat assumé par des seniors : travaux réalisés sur cette question,
- Les formations de la branche : formations clés en main, thématiques prioritaires…
- Rôles et responsabilités.

Module 3 : « Les objectifs et enjeux du tutorat pour les différents acteurs de la professionnalisation »
- Pour les partenaires sociaux et les responsables politiques, le tutorat apparaît de plus en plus comme un outil stratégique pour l’insertion des jeunes et le maintien en emploi des seniors.
- Pour l’entreprise, confrontée au vieillissement de la population active et à la nécessité d’intégrer rapidement de nouvelles générations d’adultes, il faut réfléchir à la capitalisation et la transmission des savoirs afin d’homogénéiser les connaissances et pratiques en son sein.
Cette transmission doit porter également sur la culture d’entreprise afin de permettre l’intégration et la fidélisation du personnel : la nouvelle génération ayant intégré la notion de « mobilité », son implication, son attachement à l’entreprise sont moindres par rapport à la génération précédente, il faut que le tuteur, notamment le « tuteur senior » soit sensibilisé à la gestion de l’intergénérationnel (et notamment les dernières générations « Y et Z »).
Construire une relation efficace tout en optimisant les contraintes et notamment le temps (le tuteur avec son objectif d’accompagnement de la professionnalisation et le management avec son objectif de production).
Comprendre et se saisir des jeux d’acteurs pour faire face aux contraintes et difficultés de mise en œuvre de la mission tutorale.
- Apports notionnels sur ce module à partir d’un PowerPoint et des fiches synthétiques correspondantes puis :
- Cerner les missions du tuteur dans le cadre d’une formation en alternance
- Informer les bénéficiaires des formations en alternance sur leurs droits et leurs obligations,
- Faciliter l’intégration d’un nouvel embauché,
- Identifier et prendre en compte les caractéristiques de la personne tutorée (jeune n’ayant jamais travaillé, jeune en réinsertion, …)
- Gérer les relations avec l’organisme de formation,
- Utiliser les principes de base d’une transmission des savoirs efficace,
- Participer à l’évaluation des acquis de la personne en formation.

- Échanges de pratiques et d’expériences sur cette thématique avec le groupe : "Qu’est-ce qu’une situation de travail formatrice? " Toute situation de travail n’est pas "en soi" formatrice.
- Méthodes et outils
- Travail en grand groupe, utilisation de "Post-it" :
- Quelles sont alors les conditions nécessaires pour qu’une situation de travail devienne formatrice ?
- En synthèse, apports du formateur : Les cinq facteurs et les six règles pour apprendre en situation de travail.

Qu’est-ce qu’un tuteur ?
- Distinction entre la « fonction tutorale » d’un service et les missions spécifiques d’un tuteur « référent », d’un « tuteur opérationnel ».

Le rôle de la hiérarchie dans cette démarche originale de «production-formation »
- Méthodes/outils
- Carte mentale en groupe
- « Pour moi, un tuteur qu’est-ce que c’est ? »
- Faire émerger les identifications (Parent, parrain, guide, prof, ami, …)
- Construction par le groupe d’une représentation partagée à partir des expériences personnelles et des modèles éventuellement rencontrés...

Module 4 : « La mission du tuteur (accueillir, faciliter l’intégration, accompagner, former, évaluer, dialoguer avec le management, …) »
- Présentation détaillée de la mission tutorale au travers d’un ensemble de vidéos et de fiches décrivant les actions à mener tout au long du cursus.
Cette présentation se poursuit sous la forme d’un travail en sous-groupe dont l’objectif est de s’approprier les notions essentielles du tutorat, puis de partager les pratiques (bonnes et mauvaises afin de progresser sur-le-champ le plus large possible tout en réduisant les temps d’apprentissages).
- Apports notionnels sur ce module à partir d’un Powerpoint, de jeux et de fiches synthétiques :

Comment accueillir et intégrer un nouveau collaborateur ?
- Méthodes/outils
- Préparation d’un entretien d’accueil en sous-groupes ou en binômes
- Comment je me présente ? Mes fonctions de tuteur ? Le contexte de ma mission ?
- Comment j’aborde le collaborateur ?
- Comment je présente le collaborateur aux collègues, à la hiérarchie ?
- Comment je lui fais "sa place" dans le service ?
- Comment j’apprends à connaître le stagiaire ? Son parcours ? Ses diplômes ? Ses attentes ?
- L’établissement d’un contrat

Présentation de la fiche élaborée portant sur les points clés de l’accueil et du suivi du jeune ou de l’adulte en entreprise.
- Comment contribuer à la socialisation des jeunes nouveaux collaborateurs ?
- Cette démarche de « socialisation » dans un milieu de travail concerne plus spécifiquement les jeunes collaborateurs (16 -25 ans).
Il s’agit pour le tuteur de connaître des aspects comportementaux et culturels de la jeunesse afin de communiquer avec le jeune collaborateur, de repérer ses attentes, ses interrogations, de le faire progressivement participer à la vie du service.

Intégration et autonomie professionnelle
- Comment définir la notion d’autonomie professionnelle ?
- Comment intégrer le nouveau collaborateur en développant son autonomie professionnelle en situation de travail ?
- Comment repérer des niveaux d’autonomie professionnelle ?
- Comment le tuteur réagit et adapte son comportement relationnel et organisationnel vis-à-vis du collaborateur ?
- Échanges en groupe sur les différences constatées dans la vie professionnelle,
- Travail sur les représentations, puis quelques apports sociologiques sur l’évolution des relations au travail, et à l’autorité.

Comment dialoguer avec le management ?
Le Tuteur n’est pas le seul acteur concerné par la montée en compétences du collaborateur. Le Manager a également un rôle important à jouer dans le dispositif. Ces deux acteurs doivent échanger des informations et dialoguer.
- Rendre compte de la progression du Tutoré
- Faire des points d’étapes avec le Manager
- Alerter rapidement le Manager en cas de problème d’apprentissage ou de comportement
- Transférer au Manager toutes les informations relatives à sa mission tutorale ou au Tutoré
- Rédiger et remettre au Manager un compte rendu des entretiens périodiques du Tutoré ou envoyer une copie de la fiche d’évaluation.
- Rendre-compte, dans le cas de tutorat de jeune en alternance, des conclusions des entretiens avec l’équipe pédagogique du centre de formation.
- Intégrer, le cas échéant, la mission tutorale à sa propre évaluation individuelle
- Échanges de pratiques et d’expériences sur cette thématique :

Module 5 : « Les différentes postures relationnelles, pédagogique et organisationnelle d’une mission tutorale »
Le choix de la pédagogie inversée nous amène à repenser le rapport au savoir et la posture tuteur/ tutoré. Le tuteur n’est plus seulement le sachant (l’expert) mais également un professionnel qui doit penser la relation à l’autre sous la forme d’un accompagnement avec l’empathie nécessaire pour permettre au tutoré de s’exprimer et de s’impliquer le plus possible dans son parcours de professionnalisation.
- Apports notionnels sur ce module à partir d’un PowerPoint, de fiches synthétiques puis, d’un brainstorming sur cette thématique :
- Les nouvelles générations (X, Y, Z),
- Le rapport au savoir dans une société qui se digitalise,
- Les apports des neurosciences dans la pédagogie.
Bilan de la première journée

2ème journée :
Module 6 : « La transmission et les modes d’apprentissage adaptés au tutorat »
Considérant que le tutoré doit être acteur de sa formation pour réussir son parcours de professionnalisation, notre posture pédagogique s’inscrit dans la dynamique de la pédagogie inversée où la place donnée à l’expérimentation et à l’erreur est particulièrement importante.
Dans cette démarche le tutoré, sous la médiation du tuteur, doit donner du sens à son activité professionnelle en construction.
Parallèlement, dans cette formation nous avons recours à la ludopédagogie afin de montrer au tuteur que l’apprentissage ne signifie pas forcément souffrance, mais qu’au contraire le plaisir peut faciliter la compréhension, la maîtrise de gestes techniques ou des notions complexes.
Au travers de plusieurs jeux de société comme : le boulier, le jeu d’échec, quarto, … nous revisitons avec les tuteurs les différentes méthodes pédagogiques et notamment la maïeutique, afin de donner au tutoré le maximum de possibilité de prendre conscience de ses apprentissages. Les méthodes de formation : interrogative/participative, démonstrative, situation problème/études de cas sont comparées afin de présenter les avantages et les limites ainsi que les contextes ou champs significatifs d’utilisation ou de combinaison de méthodes.

- Apports notionnels sur ce module à partir d’un PowerPoint, de fiches synthétiques puis, d’un partage d’expérience au travers de l’utilisation de plusieurs jeux :
- L’apprentissage pas à pas ;
- Comprendre et donner du sens à ses apprentissages ;
- L’utilisation de la méthode interrogative dans plusieurs jeux afin de montrer qu’il est possible d’accélérer les rythmes d’apprentissages.

Module 7 : « La problématique de l’évaluation »
Comprendre les différentes formes d’évaluation, leur sens, leur intérêt et leur temporalité (évaluation diagnostic, évaluation formative, évaluation sommative). Ce travail se fera à partir d’un outil d’évaluation permettant une définition claire et efficace de la présentation de la compétence (cet outil fait partie du guide du tuteur).
Nous travaillons également sur des exemples concrets d’évaluation en fonction du type de savoir, savoir-faire ou savoir-faire comportemental à évaluer et notamment pendant des entretiens :

"La préparation de l’entretien"
- Choisir et réserver un endroit calme préservant la confidentialité des échanges
- Prendre rendez-vous avec le tutoré
- Planifier l’entretien dans un agenda : réserver du temps
- Remettre au tutoré tous les éléments nécessaires à sa préparation (grille d’évaluation à remplir par ses soins)
- Remplir l’exemplaire tuteur de la grille d’évaluation (fiche type)
- Expliquer la finalité de l’entretien et les règles

"Pendant l’entretien"
- Accueillir le tutoré en le mettant à l’aise
- Rappeler les objectifs fixés lors de l’entretien précédent
- Demander au tutoré son auto-évaluation sur l’ensemble des objectifs fixés
- Pratiquer l’écoute active
- Comparer dans un second temps avec votre propre analyse
- S’arrêter sur ce qui pose problème : se baser sur des faits
- Dégager des conclusions pour évoluer
- Définir les objectifs de la phase suivante et les moyens pour les atteindre
- Chercher toujours à évaluer les résultats de façon objective

Module 8 : « La terminologie en matière de Ressources Humaines (aptitudes, compétences, savoir, savoir-faire, savoir-faire relationnel) »
Réflexion sur la terminologie RH : savoir, savoir-faire, savoir-faire relationnel et notamment sur les notions d’aptitudes et de compétence qui fera l’objet, en sous-groupe, d’un travail de clarification à partir d’un jeu de cartes (cartes des compétences et cartes des aptitudes). Ce travail permettra ensuite aux tuteurs de disposer d’une démarche et d’un outil pour penser le niveau de compétence et d’aptitudes spécifiques dont il faut pouvoir disposer pour tenir « le poste ou la fonction » efficacement (les exigences de la tâche). Nous travaillerons également à partir du modèle de H. Gadner sur les différentes formes d’intelligence notamment à partir de vidéos et de fiches techniques et de notions issues des neurosciences pour déconstruire et reconstruire les représentations des tuteurs sur cette thématique.
Ce travail de cartographie permettra aux tuteurs de réaliser, un outil de suivi de la montée en compétences de leur tutoré :

Ce module est essentiellement réalisé à partir d’un jeu et de vidéo-pédagogiques avec pour objectif que le tuteur puisse se construire une représentation des notions de compétence et d’aptitudes la plus opérationnelle possible.

Module 9 : « La communication interpersonnelle (techniques et outils) »
Nous revisitons le schéma de la communication interpersonnelle et notamment au travers d’exemples et de vidéos pédagogiques :
- Les difficultés naturelles en matière de communication,
- Comprendre la notion de représentation et sa transformation dans l’interaction humaine,
- Les fonctions du langage,
- Le langage corporel,
- Les pièges liés à l’accompagnement,
Les règles de la communication et attitudes favorables à la relation pédagogique,
- Les techniques d’écoute active pour guider dans l’apprentissage,
- La posture adaptée à la relation dans un système d’évaluation,
- La formulation de retours constructifs,
- La gestion de situations délicates (le tuteur médiateur).

Application : L’objectif est de faire prendre conscience de l’importance de la communication dans la relation tutorale. Nous travaillerons notamment à partir de l’Origami pour traiter de la problématique de la transmission de consignes.

Module 10 : « L’élaboration d’un parcours de professionnalisation individualisé »
Considérant que le tuteur n’a qu’une intention de formation puisqu’il ne peut y avoir de transmission directe du tuteur au tutoré, mais bien une reconstruction des savoirs et savoir-faire par le tutoré dans un travail de confrontation au réel, nous commencerons ce travail par une présentation de la notion de prérequis (ou zone proximale de développement) pour faciliter le positionnement du tutoré.
Cette activité, nous renverra en synthèse, aux notions d’évaluation diagnostique et aux méthodes pédagogiques avant de commencer à élaborer un parcours de professionnalisation individualisé afin de se poser les bonnes questions.
Ce parcours s’élaborera à partir du référentiel de progression pédagogique du centre de formation ainsi que de la fiche de poste définie par l’entreprise (ou des objectifs du tuteur et ou du manager sur les activités que doit réaliser le tutoré).
L’objectif étant d’élaborer un parcours de formation optimisé afin de contribuer à une professionnalisation la plus efficace et rapide possible.

-Apports notionnels sur ce module à partir d’un PowerPoint, de fiches synthétiques puis, de l’utilisation d’un dossier spécifique pour le tutoré : le dossier de professionnalisation.
- Un métier à transmettre
- De la théorie à la pratique

En conclusion : Synthèse tour de table et évaluation de la formation

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Les plus de cette formation :
- La mise à disposition de ressources pédagogiques : un guide du tuteur, des fiches pédagogiques, des ressources vidéo ainsi qu’une collection d’outils,
- La pédagogie inversée,
- Apprendre à apprendre,
- La pédagogie de l’erreur,
- La ludopédagogie,
- La neuropédagogie.

Supports et ressources fournis aux stagiaires

Un livret papier est remis à chaque participant qui reprend l’intégralité de l’animation afin de pouvoir l’utiliser au sein de son entreprise.

Un support complémentaire en version électronique comprenant :
- Des exemples de réalisation,
- Des outils pour faciliter la mise en œuvre dans son quotidien,
- Des fiches techniques.

Niveau visé après la formation

AUTRE

Sessions

Auvergne-Rhône-Alpes

Du 28/11/2019 au 29/11/2019
69007 - LYON

Ile-de-France

Du 07/11/2019 au 08/11/2019
75738 - PARIS CEDEX 15
Du 09/12/2019 au 10/12/2019
75015 - PARIS