TREMPOLINO — Stage international d'arrangement des musiques amplifiées d'Afrique de l'Ouest à Korhogo (Côte d'Ivoire)

Mots-clés associés : Intermittents artistes musiciens - pratique instrumentale

Ce stage a pour objectif de permettre aux musiciens qui jouent et arrangent des musiques d’Afrique de l’Ouest à un niveau professionnel de pouvoir approfondir leur connaissance de ces musiques dans leur environnement social et culturel. L'immersion "in situe" dans la culture africaine favorisera l'assimilation du travail en atelier.

Informations générales

Identification du stage

:

Profil des stagiaires : Musiciens professionnels qui pratiquent et étudient ces musiques quel que soit l’instrument (guitare, basse, batterie, claviers, chant, percussions, cuivres, balafon, kora, djembé…)

:

Pré-requis : expérience professionnelle. Niveau intermédiaire à avancé avec une pratique régulière en groupe ou en solo dans un contexte de prestation professionnelle.

:

Ce stage a pour objectif de permettre aux musiciens qui jouent et arrangent des musiques d’Afrique de l’Ouest à un niveau professionnel de pouvoir approfondir leur connaissance de ces musiques dans leur environnement social et culturel. Ce stage in situe favorisera la compréhension et l’intégration des modes de composition et de création
des musiques africaines dans une relation à la modernité. Le stage se déroule dans les locaux de l'Alliance Française de Korhogo en présence des musiciens maliens qui intervenaient auparavant à Bamako.

  • Du 13/01/2020 au 25/01/2020
    Réf. Afdas : 1940046

88h (12 jours - 44.0h/semaine)
KORHOGO (Côte d'Ivoire)
10 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Patricia Guillotreau — 0240466655
patricia@trempo.com
www.trempo.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

- Présentation des rythmes essentiels de base, leurs particularités, leurs symboles ;
- Étude des instruments traditionnels dans leurs placements et leurs utilisations dans les rythmes à étudier
- Synchronisation des rythmes et des mélodies dans le répertoire africain :
- Apprentissage et jeu sur les instruments traditionnels (kora, n'goni...) ;
- Adaptation des instruments modernes aux arrangements traditionnels ;
- travail des voix dans le répertoire spécifique d'Afrique de l'Ouest ;
- Orchestration collective et arrangements sur des thèmes sélectionnés ;

Planning d'une journée type

Jour 1 :Le matin : prise de contact avec l’environnement, le quartier et l’équipe pédagogique sur place, présentation du stage, du programme.
Après-midi : mise en situation musicale des stagiaires, évaluation des niveaux et mise en cohésion du groupe de stagiaires.
Les jours suivants :
- le matin : de 9h00 à 13h00 cours et ateliers instrumentaux (piano/claviers, percussions, chant, cuivres) par section (avec plusieurs intervenants)
- l’après-midi : de 14h00 à 18h00, travail avec l’ensemble des stagiaires sur l’instrumentarium complet (Barou intervient en tant que chef d’orchestre et arrangeur sur ce temps de travail)..
- 19h à 20h : travail de restitution avec Vincent Livenais, coordinateur pédagogique.
Comme sur les autres stages d’arrangement, le coordinateur pédagogique du stage intervient chaque fin d’après-midi pour aider les stagiaires à intégrer les cours de la journée. Ce moment de “débriefing” se révèle, à l’usage, très important pour la cohésion du travail et du groupe de stagiaires.

En soirée, les stagiaires sont invités dans de nombreux lieux où se joue la musique amplifiée africaine sous ses différentes formes. En fonction des situations, ils peuvent éventuellement être sollicités pour jouer avec les intervenants du stage. Les stagiaires le font en fonction de leur intérêt en limitant leur participation dans le cadre de leur formation. (ils ne prennent pas la place d’un musicien « rémunéré »).

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Intervention de musiciens de référence dans les instruments étudiés faisant travailler les stagiaires par atelier en montrant, expliquant et faisant faire.
Il y a un « débriefing » quotidien entre les stagiaires et Vincent Livenais, coordinateur pédagogique du stage, pour développer ou préciser des points particuliers de la journée.
Les intervenants sont des musiciens de grande notoriété au sein de la communauté internationale de la musique moderne africaine qui interviennent régulièrement lors de stages ou de créations à l’étranger.

La rencontre et le travail avec les musiciens incontournables de ces musiques est l’apport le plus important pour ce stage. La participation à des concerts et des répétitions permet de comprendre le rôle de ces musiques au sein de la société africaine et son impact dans le monde d’aujourd’hui.

Supports fournis aux stagiaires

Les instruments individuels sont fournis sur place, les cours se déroulent à l'Alliance française de Korhogo dans un studio équipé du matériel de base nécessaire au stage (amplis, sono). Le studio permet également de prendre les repas du midi sur place. Il se situe dans un quartier populaire de Korhogo permettant l’immersion dans le quotidien de la vie Ivoirienne. Les stagiaires sont autorisés par les intervenants à enregistrer les séances sur magnétophone ou mini disque.

La musique mandingue se joue en groupe constitué des instruments que l’on retrouve dans les groupes de musiques actuelles auxquels se rajoutent des instruments traditionnels africains (balafon, tama, kora, n’goni). Les pupitres travaillent séparément puis en commun avec l’effectif total. Le nombre de stagiaires est limité à 10 pour permettre une cohésion pédagogique.

1 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

La première évaluation de ce stage (et pas la moindre) consiste à faire une présentation (gratuit pour la population) pour les habitants dans le quartier où le stage s’est déroulé. C’est un peu un examen de passage de jouer devant un public très connaisseur et la sanction peut être immédiate : le public apprécie ou pas. Le stage qui existe maintenant depuis plusieurs années était accueilli le dernier jour au festival des Voix de Bamako. Dans la nouvelle version de ce stage, Les stagiaires pourront faire une présentation du travail à l'Alliance française de Korhogo.
D’autre part, un bilan de fin de stage est effectué sur place en présence des intervenants.
Un bilan écrit et une fiche d’évaluation sont à renvoyer à Trempolino dès le retour en France.
Les stagiaires sont également fortement incités à renvoyer leur fiche d’évaluation à l’AFDAS après leur retour en France.

Formateurs

Oumar Diallo "Barou" Musicien, arrangeur, directeur musical

Seck Tidiane (Cheick Tidiane) musicien, clavieriste, arrangeur,

Habib Koite musicien, chanteur,

Mountaga Diabaté chanteur, griot

Makan Koné Musicien, percussionniste (djembe, doundoun)

Djelimady Sissoko musicien (kora)