TREMPOLINO — STAGE INTERNATIONAL DES MUSIQUES POPULAIRES CUBAINES A LA HAVA

Mots-clés associés : Intermittents artistes musiciens - pratique instrumentale

Fournir des éléments tangibles sur les techniques de composition et d’arrangement des musiques populaires de Cuba (danzón, rumba, cha cha, rumba, son, timba, etc.) ainsi que sur les techniques instrumentales spécifiques liées à ces styles.

Informations générales

Identification du stage

:

Les stagiaires sont des musiciens professionnels qui pratiquent et étudient ces musiques quel que soit l’instrument (percussions, chant, cuivres, claviers, guitare, basse, tres, violon…) dès lors qu'il s'intègre dans un ensemble instrumental concerné par le répertoire des musiques populaires cubaines.

:

Pré-requis, expérience professionnelle : Les stagiaires doivent avoir un niveau intermédiaire à avancé avec une pratique régulière individuelle ou en groupe des musiques populaires cubaines dans un contexte de prestation professionnelle.

:

Cette session est destinée à fournir des éléments tangibles sur les techniques de composition et d’arrangement des musiques populaires de Cuba (salsa, rumba, son...) ainsi que sur les techniques instrumentales spécifiques liées à ces styles. Ce stage n'est pas seulement une formation avancée de technique instrumentale mais il a également pour objectif de comprendre l'évolution et la pratique de ces musiques dans le contexte social cubain. Ce stage in situ est une véritable immersion dans la culture cubaine permettant les rencontres avec quelques uns des plus grands musiciens actuels (los Van Van, Isaac Delgado, Chucho Valdes...)

  • Du 04/05/2020 au 15/05/2020
    Réf. Afdas : 1940048

88h (11 jours - 44.0h/semaine - 1 jour d'interruption)
LA HAVANE (Cuba)
10 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Patricia GUILLOTREAU — 0240466655
patricia@trempo.com
www.trempo.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Programme :
- historique des musiques populaires
- apports des cultures étrangères au répertoire cubain
- les mélodies cubaines
- les instruments dans les arrangements cubains
- la salsa et les autres musiques cubaines (origines)
- l’arrangement dans les musiques populaires (son, salsa,cha-cha)
- travail sur l’arrangement de thèmes choisis
- travail par section et par instrument
- exploration des rythmes et arrangements des musiques afro cubaines
- travail avec les instruments spécifiques (tres)
- l'instrumentarium salsa et les voix : la recherche de l'équilibre

Planning d'une journée type

La première journée est consacrée à la présentation du stage, des intervenants et à l’approche historique des musiques populaires cubaines. Cette journée est animée conjointement par Olivier Congar et Ernesto Gatell.

- le matin : de 9h30 à 12h30 cours d’instruments (piano/claviers, percussions, chant, cuivres) par section (avec l’ensemble des intervenants)
- l’après-midi : de 14h30 à 17h30, travail avec l’ensemble des stagiaires sur l’instrumentarium complet (Orlando Perez intervient en tant que chef d’orchestre sur ce temps de travail)..
- 17h à 18h : travail de restitution avec Olivier Congar assisté de Guillaume Delalande
Comme sur le stage de musique Yoruba, Olivier Congar, responsable pédagogique du stage, intervient chaque fin d’après-midi pour aider les stagiaires à intégrer les cours de la journée. Ce moment de “débriefing” se révèle, à l’usage, très important pour la cohésion du travail et du groupe de stagiaires.
Guillaume Delalande intervient également en soirée sur des compléments d’information auprès des stagiaires sur les acquis de la journée.

En soirée, les stagiaires sont invités dans de nombreux lieux ou se joue la salsa, en fonction des situations, ils peuvent être sollicités pour jouer avec les intervenants. Les stagiaires ont maintenant des visas “artiste international” qui les autorisent à faire “le boeuf” avec des musiciens cubains.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Le stage repose sur la rencontre de musiciens professionnels français qui jouent les musiques populaires cubaines et les meilleurs instrumentiste et arrangeurs cubain. La méthode de travail repose sur une exploration des techniques d'arrangement propre à ces musiques dans un contexte de travail en atelier.
Le directeur d'orchestre, Orlando Perez fait travailler le groupe sur des morceaux composés pour l'occasion et qui serviront de fil rouge pendant la durée du stage, aussi bien pour le travail par instrument, par section ou en collectif. L'approche des différents intervenants et de leur sensibilité artistique permet d'avoir une vision d'ensemble de ces esthétiques musicales.

Supports fournis aux stagiaires

Support fournis :
La rencontre et le travail avec les musiciens incontournables de ces musiques est l’apport le plus important, la participation à des concerts et des soirées salsa permet de comprendre le rôle de ces musiques dans la société cubaine d’aujourd’hui. La Havane est un des lieux du monde ou cette culture prend tous son sens, les moyens de la découvrir sont multiples et quotidiens (ouvrages, expositions, concerts…).

Moyens techniques fournis :
Les instruments individuels sont apportés par les stagiaires à l’exception des grosses percussions et des amplificateurs ainsi que la sono que nous apportons spécialement pour le stage (matériel spécifique acheté à cet effet).
À partir de cette année, nous rémunérons un régisseur technique sur ce stage pour gérer le système son nécessaire au travail en ensemble et aux ateliers (voir colonne salaires).
Les stagiaires sont autorisés par les intervenants à enregistrer les séances sur magnétophone ou mini disque.

Nombre de stagiaires par poste de travail :
En atelier par pupitre, les stagiaires sont deux ou trois avec l’intervenant,
En travail de groupe, tous les stagiaires sont présents, sachant que la sélection se fait également sur la base d’un instrumentarium complet (cuivres, chant, percussions)

2 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

Modalités d'évaluation :
La première évaluation de ce stage (et pas la moindre) consiste à faire un concert (gratuit pour la population) de salsa pour les habitants dans le quartier où le stage s’est déroulé. C’est un peu un examen de passage de jouer devant un public très connaisseur et la sanction peut être immédiate : le public suit (danse) ou ne suit pas. Jusqu’à aujourd’hui, ce petit « rituel » de passage s’est toujours bien déroulé.
Bilan de fin de stage sur place à La Havane en présence des intervenants
Bilan et feuille d’évaluation écrite à renvoyer à Trempolino dès le retour en France
Suivi des stagiaires par la structuration du réseau et mise en place de séminaires complémentaires à Trempolino à l’occasion de la venue en France de certains intervenants Cubains . Alberto Villareal vient chaque année depuis 2005. Il sera à Nantes pour y faire un nouveau stage de percussions cubaines au mois de décembre 2013.

Formateurs

Samuel Formel Musicien percussioniste, musique afro cubaine

Lazaro Valdes musicien, pianiste

Barbarito Torres Musicien, laudiste

Olivier Congar Musicien, percussionniste

Orlando Perez Montero musicien, pianiste, directeur d'orchestre

Guillaume Delalande Musicien, percussionniste,