A l’issue de ce programme, les stagiaires auront perfectionné leur connaissances et compétences en montage et disposeront des compétences pour effectuer un 1er montage en fiction et en documentaire.

Informations générales

Identification du stage

:

Auteurs réalisateurs, documentaristes, scénaristes, souhaitant développer ou parfaire leurs connaissances et compétences techniques et artistiques en matière de montage.

:

Niveau initial requis : Ce stage implique une première expérience du montage, professionnelle ou au moins personnelle, et une connaissance partielle des fonctionnalités de base de Final Cut Pro.

:

Objectif principal :
A l’issue de ce programme, les stagiaires auront perfectionné leur connaissances et compétences en montage et disposeront des compétences pour effectuer un 1er montage en fiction et en documentaire.

Objectifs détaillés :
• Approfondir la théorie du montage : esthétique et signification du langage cinématographique
• Savoir utiliser Final Cut Pro de manière optimale
• Savoir traduire les intentions du réalisateur
• Savoir adapter le style à la nature de l’œuvre en fonction des considérations artistiques, techniques et de production : long métrage, documentaire…

  • Du 23/09/2019 au 11/10/2019
    Réf. Afdas : 1970390

105h (15 jours - 35.0h/semaine)
PARIS 20 (Ile-de-France)
4 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Michaël LEBLANC — 0140301585
michael-l@cefpf.com
www.cefpf.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

SEMAINE 1 : LE MONTAGE : HISTOIRE ET TECHNIQUE DU MONTAGE APPROFONDISSEMENT ET MISE À NIVEAU

L’évolution historique des théories du montage.
Analyses à partir de cas pratiques et d’extraits de film
Prise en main de la station de montage.

1e journée :
o Le langage cinématographique et la sémantique du montage.
o Les différentes techniques de raccords et la palette expressive des relations image sons.
o L’impact du numérique sur le montage et la postproduction.

2e journée :
o Fonctionnalités approfondies de Final Cut Pro :
o Survol de matériel constituent une station de montage virtuel, gestion des disques durs.
o Comprendre l’image video, les formats, les cadences, l’entrelacement, l’espace colorimétrique, le timecode.
o L’interface de Final Cut Pro : les paramètres de projets, le navigateur, le canevas, le visualiseur, la timeline, les outils.
o Connectique de matériel, les méthodes de capture et de listage, les montages on et offline.

3e journée :
o Fonctionnalités approfondies de Final Cut Pro :
o L’organisation de projets et chutiers. Le derushage, le marquage des plans, les plans masters et les sous clips.
o Les séquences, le bout a bout, le ‘fine cutting’ avec la fenêtre Trim. Pistes de superposition, contrôles d’opacité et
volume des pistes sons. Le montage a trois points. Les transitions, les filtres d’effet et leur manipulation.
o L’animation des éléments. Le titrage.

4e journée :
o Fonctionnalités approfondies de Final Cut Pro.
o L’importation de CD audio, le mixage sonore, le passage dans Soundtrack Pro pour le montage et traitement de son.
o L’étalonnage dans Final Cut Pro, le contrôle des niveaux broadcast.

5e journée :
o Fonctionnalités approfondies de Final Cut Pro.
o Survol sur le PAD, l’export et l’archivage de projet.
o Les paramètres de la compression.

SEMAINE 2 : SIMULATIONS ARTISTIQUES ET TECHNIQUES : LES SPÉCIFICITÉS DU MONTAGE DU DOCUMENTAIRE

Les stagiaires disposent du matériel d’images nécessaires ainsi que du texte du documentaire court et de sa note d’intention, fournis
par le formateur. Chaque stagiaire propose sa version du montage du documentaire. Les travaux des stagiaires sont présentés au
groupe, confrontés, analysés et commentés par le formateur.

1e journée : Lecture du projet, point de vue de réalisateur et point de vue du monteur.
Les caractéristiques de l’approche documentaire.
La relation entre l’écriture du scénario initial et le montage.
Les notes d’intention de réalisation Numérisation, derushage.
L’analyse des rushes et l’organisation du matériel.
La mise en place de la continuité.

2e journée : Elaboration d’un premier bout à bout.
Réflexion sur les différentes pistes de narration, dialogues, voix off...
Le renforcement de la dramaturgie par le montage : traitement et enchaînement des séquences.

3e journée : Suite élaboration du bout à bout.
Amélioration des enchaînements des séquences, des raccords, travail sur le son.

4e journée : Suite et fin de l’élaboration du bout à bout. Mixage audio.

5e journée : Projections des films des stagiaires en présence du réalisateur
Bilan de la semaine

SEMAINE 3 : SIMULATIONS ARTISTIQUES ET TECHNIQUES LES SPÉCIFICITÉS DU MONTAGE D’UNE FICTION

Le montage de long-métrage Au cours de cette semaine, les stagiaires, à partir de rushes d’une fiction longue et d’un scénario
spécialement conçus pour la simulation, étudient et mettent en pratique les différentes possibilités de montage. Le formateur expose
quelques pistes en définissant les implications artistiques de ces choix. Il insiste sur les nécessités de rythme, de sens et d’émotion en
relation avec l’écriture scénaristique, les plans tournés et les intentions du réalisateur. Chaque stagiaire propose sa version du
montage de la fiction courte. Les travaux des stagiaires sont présentés en groupe, confrontés, analysés et commentés par le
formateur.

1e journée : Lecture du scénario, point de vue de réalisateur et point de vue du monteur.
Numérisation, derushage, organisation du matériel.
Analyse de rushes et l’organisation du matériel.

2e journée : Elaboration d’un premier bout à bout.
Le renforcement de la dramaturgie par le montage : traitement et enchaînement des séquences.

3e journée Le travail interne de la scène : donner à une scène son maximum d’intensité dramatique. Idées de montage : traitements, raccords, entrées sorties, rythme, son…

4e journée Travail sur la bande sonore, ambiances, effets, mixage.

5e journée : projections de films des stagiaires
Bilan de la semaine

Planning d'une journée type

Voir programme pédagogique déjà détaillé par journée.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

La formation privilégie une approche pratique des fonctions du monteur. Exercices pratiques : application des connaissances par une mise en situation professionnelle.

Supports fournis aux stagiaires

• Supports fournis aux stagiaires :
Dossier hebdomadaire de documentation.

• Moyens techniques à la disposition des stagiaires :
Un poste de travail par stagiaire iMac 5, 17 pouces
Stations de montage Final Cut Pro X

• Nombre de stagiaires par poste de travail :
Un poste de travail par stagiaire iMac, 17 pouces.

1 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

Par les stagiaires :
bilan hebdomadaire sur le contenu pédagogique de la formation au moyen de questionnaires d’évaluation remis stagiaires et analysés par le coordinateur pédagogique.

Par le CEFPF :
contrôle continu, questionnaire écrit et soutenance orale face à un jury composé de professionnels en activité.

Formateurs

Pablo TREHIN-MARCOT MONTEUR, TRUQUISTE

Laurent LINDBRINGS MONTEUR

Sarah MEKKI Chef monteuse

Rémi VINET Auteur Réalisateur

Thierry BINISTI Réalisateur de Longs Métrages