A L'ABRI DU TILLEUL — Apprendre à valoriser l'émotion de son récit

Mots-clés associés : Auteurs du cinéma et de l'audiovisuel - auteurs du cinéma et de l'audiovisuel

Se perfectionner en apprenant à utiliser de nouveaux outils modifiant son approche dans la conception et la construction de son récit dramaturgique. Des outils visant à satisfaire pleinement le phénomène émotionnel ressenti par le spectateur/lecteur

Informations générales

Identification du stage

:

Scénaristes ou réalisateurs dans l'audiovisuel ou le cinéma

:

Connaissances des fondamentaux de la dramaturgie. Pratique avérée de l'écriture scénaristique.

:

Maîtriser l'approche de sa construction narrative dans l'écriture scénaristique en se basant sur l'esthétique de la réception.
Porter un nouveau regard sur son travail, apprendre à réfléchir autrement pour faire gagner son récit en intensité émotionnelle

  • Du 23/09/2019 au 27/09/2019
    Réf. Afdas : 1970420

28h
CERVON (Bourgogne-Franche-Comté)
3 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Marc Larçon — 0676947939
alabridutilleul@orange.fr
www.alabridutilleul.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Note d'intention:
Le Graal de chaque auteur est d'arriver à émouvoir le lecteur/spectateur avec son récit.
Or, il ne cherche pas assez à comprendre la grammaire consciente ou non qui se met en place chez le spectateur lors de la réception d'une fiction.
Après de nombreuses années en tant que professionnel du scénario, en tant qu'intervenant au CEEA et après des recherches poussées sur l'esthétique de la réception, Vincent Robert a eu envie de transmettre toutes ces connaissances et outils en offrant des conditions optimales de réception. Un contexte privilégié de quelques stagiaires seulement qui permet une expertise poussée sur l'apprentissage de chaque participant.

_°_

Préambule :
Chaque participant scénariste envoie au formateur un de ses projets une semaine avant le stage, ainsi qu’aux deux autres participants (Synopsis, séquencier, continuité dialoguée…). Une clause de confidentialité est signée par chacun des stagiaires et par le formateur.

-°-

De façon générale, les matinées seront consacrées à la présentation des outils d’aide à la valorisation de l’émotion de son récit. Et les après-midi, en atelier, les stagiaires appliqueront ces mêmes outils sur leur propre projet.
"La théorie n’est jamais aussi bien assimilée lorsqu’elle est directement appliquée sur un cas concret et qui tient à cœur au stagiaire".

_°_

1er jour (lundi) :

- Matin : Arrivée au centre de formation
- Après-midi (4H) :
• Présentation globale des outils qui seront utilisés au cours du stage et de la "philosophie" de la formation, à savoir : L'esthétique de la réception.
On écrit pour l'Autre, on doit donc comprendre ce dont il a besoin pour qu’il puisse recevoir pleinement notre idée.
• Un des premiers outils transmis : contrairement à ce qu’on peut être amené à penser, tout doit être donné d’entrée au spectateur. Apprendre donc d’abord à trouver les bonnes clés de son projet ( à savoir son sujet, le point de l’auteur, le thème et la métaphore) afin de les communiquer pleinement à son lecteur/spectateur.
• Exemples sur les premières scènes de films, série, pièce de théâtre etc… (« Moi, Daniel Blacke », « le bureau des légendes » etc…)
• Débriefe suite à la lecture des projets communiqués par les stagiaires et qui serviront de bases d’exemples de mise en application.
• Travail en atelier pour isoler le sujet, point de vue et thème de chacun d’eux.
• Travail sur la réécriture de la première scène de leur projet contenant toutes les clés du projet (Comparaison avec celles qu’ils avaient déjà été écrites)

2ème jour (Mardi) :

- Matin (3H) : Théorie - "L'être"
• Apprendre à caractériser ses personnages dans une approche là aussi émotionnelle pour le spectateur. Définir "l'être" de nos personnages non pour se faire plaisir mais toujours dans le but de s'adresser à l'Autre. Apprendre à lui donner ce dont il a besoin pour entrer en empathie avec ce personnage.
• Communication et explications de la valeur émotionnelles très impactantes des 9 nouvelles entrées pour caractériser un personnage (Le désir, l’enfant, le rêve, la souffrance, le savoir, le pouvoir et les trois libidos fondatrices).
• Apprendre à repérer l’utilité dramaturgique de ses personnages et ainsi parfois à en supprimer ou à en regrouper certains ou au contraire comprendre quel protagoniste manque au bon déroulement de sa dramaturgie.
• Apprendre à concevoir une bible des personnages selon l’approche originale
basée selon la formulation de Vincent Jouve : « Un protagoniste n’existe réellement en dramaturgie pour un spectateur/lecteur qu’en interaction avec les autres personnages ». Un personnage ne prend une réelle consistance pour le spectateur que dans sa relation à un autre personnage.
Illustrations par des exemples concrets tels que « la fin du monde » de X. Dolan ou encore « Bodyguard » la série britannique etc…

- Après-midi (4H) : Pratique
• Écriture en atelier. Chaque auteur utilise les outils appris pour réaliser un exemple de fiche de personnage par rapport à son propre projet.
• Apprendre à réaliser une bible des personnages selon l’approche
de Jouve. Concevoir ses personnages en galaxie et en corrélation les uns aux autres et apprendre à se « débarrasser » de ce qui nui finalement à ces corrélations.



3éme jour (Mercredi) :

- Matin (3H) : Théorie - "Le faire"
• Apprendre là aussi ce dont a besoin le spectateur pour entrer en empathie avec les situations. Ne plus raisonner en termes de « Point de non retour » par exemple dans la structuration de ses récits mais en termes d’ « actes coupables » . Ne plus seulement envisager ses scènes fondatrices de son récit comme servant le rythme ou la forme mais aussi et surtout en se concentrant sur ce dont le téléspectateur a besoin pour « adhérer émotionnellement » à la dramaturgie. Apprendre les nouveaux outils que sont : acte coupable, effet du réel de Barthes, sortie d’enfermement etc…
• Ne plus raisonner en termes « d’objectif du personnage » mais en terme de « désir/désir contrarié ».
• Comprendre qu’une dramaturgie ce n’est au regard du spectateur finalement que le déroulement de ce désir contrarié et plus seulement une succession d’obstacles à un objectif donné.
• Illustration par des exemples tels que le film Petit paysan…

- Après-midi (4H) :
• Application concrète des notions vues le matin sur le texte de chaque stagiaire. Ecriture concrète de la scène de « désir contrarié » du concept de leur projet.

4ème jour (Jeudi) :

- Matin (3H) : Théorie Le document de vente
• Avant d’être vu et entendu par un spectateur, le projet doit avant tout être lu par un producteur.
Apprendre à rédiger le document de « vente » de son projet là aussi en répondant aux attentes émotionnelles du lecteur/producteur. Là aussi en se servant de l’esthétique de la réception.
98 % de ce qui est perçu par l'autre n'est en réalité pas écrit. Apprendre à maîtriser ce qu'on ne dit pas.
. Apprendre à travailler les valeurs intertextuelles de son projet.

- Après-midi (4H) :
• Application en atelier d’écriture : recherche et compilation de toutes les valeurs intertextuelles des projets de chacun des stagiaires. Rédaction d’une nouvelle note d’intention au regard des acquis de cette méthodologie.





5 éme jour (Vendredi) :

- Matin (3H) : Evaluation et débreife.
• Un travail comparatif est effectué par le formateur entre fiche personnage, galaxie des protagonistes, scène d’ouverture et scène du désir contrarié afin de mesurer le perfectionnement chez chaque stagiaire au regard de la valeur intrinsèque émotionnelle de leur projet.
• Visionnage d’un court métrage et demande à chaque stagiaire d’analyser et de repérer chacun des éléments abordés durant le stage. (tels que "Ceci n'est pas un film de Cow boy"/"sens dessous dessus" CM d'animation etc... Débreife et corrections.
• Debriefe global sur la formation / Questionnaires de satisfaction.

- Après-midi :
Départ du centre de formation

Planning d'une journée type

9H30 début de la formation.
Matinée consacrée à l’apprentissage des nouveaux outils avec visionnages d’exemples concrets.
14H reprise avec mise en pratique de ces outils sur des cas concrets pour le stagiaire issus de ses propres projets. Echanges entre stagiaires et correction par le formateur.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Outils compilés suite aux nombreuses lectures sur l'esthétique de la réception : tels que Ricoeur, Barthes, Gadamer, Eco, Jouve etc....

Supports fournis aux stagiaires

Extraits de films, série...Diffusion de courts métrage
Une fiche récapitulative chaque soir schématisant les notions abordées dans la journée.
Mise à disposition le soir de la cinémathèque regroupant l'ensemble des exemples cités.

1 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

A la fin de chaque journée suite au travail en atelier les après-midi, la "notion" abordée le matin est immédiatement mise en pratique et donc évaluée.
Evaluation globale le dernier jour avec la diffusion d'un court métrage et l'analyse individuelle effectuée par les stagiaires.

Formateurs

Vincent ROBERT Scénariste