Revenir à la liste

LES ESCALES BUISSONNIERES — MUSIQUE À L'IMAGE POUR RÉALISATEURS : LES FONDAMENTAUX POUR ABORDER SEREINEMENT LE TRAVAIL SUR LA MUSIQUE DE SON FILM

Mots-clés associés : Intermittents techniciens cinéma et audiovisuel - 03 - ecriture, réalisation

- Acquérir une culture de la musique à l’image et une connaissance des principaux procédés musicaux utilisés en musique à l’image
- Maitriser les différents outils à disposition du réalisateur pour exprimer ses attentes et communiquer avec ses interlocuteurs en charge de la musique (compositeur et/ou superviseur musical)

Informations générales

Identification du stage

:

Réalisateurs, producteurs et tous professionnels de l’image en charge d’un projet souhaitant acquérir compétences et méthodologie pour aborder sereinement le travail sur la musique de leur film et collaborer efficacement avec le responsable musical (compositeur ou superviseur musical).

:

Expérience avérée de réalisation ou de production ayant nécessité un travail sur la musique à l’image

:

- Acquérir une culture de la musique à l’image et une connaissance des principaux procédés musicaux utilisés en musique à l’image
- Maitriser les différents outils à disposition du réalisateur pour exprimer ses attentes et communiquer avec ses interlocuteurs en charge de la musique (compositeur et/ou superviseur musical) : Temp track, note d’intention musicale , script musical
- Comprendre les finalités et les enjeux du rapport musique / image

  • Du 23/09/2019 au 27/09/2019
    Réf. Afdas : 1930696

35h (5 jours - 35.0h/semaine)
LYON (Auvergne-Rhône-Alpes)
6 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Laura DIMACOPOULOS — 0640285412
contact@escalesbuissonnieres.fr
www.escalesbuissonnieres.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Au moment d’aborder le travail sur la musique de son film, un réalisateur va se retrouver confronté à deux difficultés majeures : savoir identifier et nommer ses propres attentes musicales et savoir les communiquer à son interlocuteur en charge de la musique (compositeur ou superviseur musical).
Un interlocuteur dont il ne partage pas le vocabulaire spécifique, et dont il ne cerne pas forcément le champ de compétences, les prérogatives et les contraintes (notamment économiques), et dont il ne sait pas toujours au final ce qu’il peut attendre.

La formation « Musique à l’image pour réalisateurs : les fondamentaux pour aborder sereinement le travail sur la musique de son film », propose aux réalisateurs d’acquérir des compétences, connaissances et outils de méthodologie qui leur permettront d’aborder plus sereinement le travail sur la bande originale musicale de leur film, que celle–ci soit produite via une composition originale (collaboration avec un compositeur) ou via la synchronisation (utilisation de musiques existantes).
Elle s’attachera dans un premier temps à les doter de connaissances - culture de la musique à l’image et des grands procédés musicaux généralement utilisés pour l’écran - qui leur permettront d’identifier et clarifier plus facilement leurs propres attentes et « besoins » musicaux sur leur projet, et par là-même de définir plus efficacement leurs intentions musicales.
Elle proposera ensuite aux participants d’améliorer leur capacité à communiquer avec les différents protagonistes avec lesquels ils seront amenés à collaborer (compositeur, superviseur musical, producteur exécutif musique) :
- en renforçant la connaissance du travail de ces derniers (rôle, prérogatives, que peut-on leur demander ? Comment ? A quel moment ?)
- en leur permettant de comprendre et maîtriser des outils (Temp Track, note d’intention musicale, script musical) qui leur permettront de communiquer plus facilement leurs attentes et intentions musicales.
Enfin, un exercice de mise en situation permettra aux stagiaires de faire la synthèse des notions vues durant la formation et de les mettre en application.


PROGRAMME :

1er JOUR :

PRÉSENTATION
- Présentation de l'intervenant et de son parcours
- Présentation des stagiaires
- Présentation de la formation dans ses objectifs et son déroulé

HISTORIQUE DE LA MUSIQUE À L’IMAGE
Présentation de l’histoire de la musique à l’image, depuis l’avènement du sonore jusqu’à aujourd’hui.
Présentation des différentes grandes tendances et formes de liens musique/image à travers le temps, illustrée par le visionnage/écoute de nombreuses séquences filmiques.

LES PRINCIPAUX PROCÉDÉS MUSICAUX UTILISÉS EN MUSIQUE À L’IMAGE
Présentation des grands procédés musicaux utilisés en musique à l’image (ex : musique symbolique, musique thématique, mickey mousing…), illustrée par le visionnage/écoute de nombreuses séquences filmiques.
En nommant les principaux procédés musicaux utilisés de manière claire, cette présentation permettra d’acquérir un vocabulaire commun musique/image, et donc à terme de faciliter la collaboration avec un professionnel de la musique

LES FONCTIONS DE LA MUSIQUE À L’IMAGE
Présentation des principales fonctions de la musique à l’image (ex : exprimer les émotions des personnages, apporter un commentaire, être un guide émotif pour le spectateur, anticiper une action subséquente, représenter le lieu de l’action), illustrée par le visionnage/écoute de nombreuses séquences filmiques.

EXERCICE PRATIQUE
Chaque stagiaire visionne un extrait de film et en effectue l’analyse d’un point de vue musical (Procédé musical utilisé, fonctions de la musique dans l’extrait visionné)
Restitution orale et échanges.


2ème JOUR

LA SYNCHRONISATION
- Usage et réalités économiques
- Notions de droits d’auteur
+ Point général sur les spécificités du droit d’auteur des œuvres
+ Quelles musiques est-il possible d’utiliser ? A quels « coûts » ?

PRÉSENTATION DES MÉTIERS DE LA MUSIQUE À L’IMAGE
Présentation de la supervision musicale et de la production exécutive musique  : rôles, fonctions.

COLLABORER AVEC LE SUPERVISEUR MUSICAL
Que peut demander le réalisateur au superviseur musical ? Comment
le demander ? Quand ? Comment communiquer ses intentions ?
La présentation s’appuiera sur une étude de cas concrets issus de l’expérience du formateur (présentation des étapes de création suivies, exposé des demandes formulées par les réalisateurs, analyse des
forces et faiblesses des différents rendus).

COLLABORER AVEC LE COMPOSITEUR
Présentation du métier de compositeur de musique à l’image.
Etude de cas issus de l’expérience du formateur, présentation des différentes étapes de création et des liens avec les réalisateurs, analyse des forces et faiblesses des différents rendus.


3ème JOUR

LES OUTILS POUR COLLABORER ET COMMUNIQUER AVEC LE COLLABORATEUR EN CHARGE DE LA MUSIQUE : LA TEMP TRACK
Présentation de la Temp Track (piste musicale temporaire) : usage, intérêt et limites.

EXERCICE PRATIQUE
A l’aide d’un logiciel de montage et d’une banque de musiques pré-sélectionnée et triée par genre et type, chaque stagiaire réalise la piste temporaire d’un court métrage vierge de musique.
Restitution collective du travail. Analyse et commentaires du formateur.

4ème JOUR

LES OUTILS POUR COLLABORER ET COMMUNIQUER AVEC LE COLLABORATEUR EN CHARGE DE LA MUSIQUE : LA NOTE D’INTENTION MUSICALE
- Présentation de la note d’intention musicale : son but, usage des références, perception par le compositeur….
- Travail sur le vocabulaire et la structuration.

EXERCICE PRATIQUE
Sur le même court métrage qui a servi de support au travail sur la Temp Track, chaque stagiaire travaille sur la mise en forme littérale des émotions qu’il souhaite transmettre et rédige une note d’intention musicale.
Restitution collective du travail. Analyse et commentaires du formateur.

LES OUTILS POUR COLLABORER ET COMMUNIQUER AVEC LE COLLABORATEUR EN CHARGE DE LA MUSIQUE : LE SCRIPT MUSICAL
Présentation du script musical ou script à destination du compositeur.
Appréhension des enjeux de narration et de charge émotionnelle dans une vision globale afin de déterminer la place de la musique.

EXERCICE PRATIQUE
Toujours sur le même court métrage chaque stagiaire rédige un script musical.
Restitution collective du travail. Analyse et commentaires du formateur.


5ème JOUR

MISE EN SITUATION SUR DES CAS CONCRETS
- Chaque stagiaire se voit attribué un projet (un film court de fiction ou d’animation vierge de musique) pour lequel il se retrouve fictivement placé dans la peau du réalisateur. En appréhendant le contexte du projet qui lui est indiqué (notamment le contexte économique qui induit ou non la possibilité de composer une musique originale), il devra définir ses intentions musicales et faire des choix quant à la combinaison des outils qu’il utilisera pour transmettre ces dernières à l’interlocuteur en charge de la musique. Il met ensuite en œuvre ces moyens (rédaction d’une note d’intention musicale et/ou rédaction d’un script musical et/ou création d’une Temp Track)
- Rendu collectif : grâce aux « outils » créés, chaque stagiaire présente de la façon la plus claire possible ses intentions musicales au formateur, qui pour l’occasion joue le rôle du compositeur ou du superviseur musical du projet.
- Analyse / Commentaires du formateur.

BILAN DU STAGE
- Résumé des notions du stage.
- Bilan pédagogique.
- Conseils et ressources

Planning d'une journée type

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

METHODE PÉDAGOGIQUE :

- Exposés / cours théoriques
- Exercices
Des exercices de mise en pratique sont systématiquement proposés à l’issue de la présentation théorique des notions abordées
- Entretien avec des professionnels
Des échanges sont menés régulièrement avec le formateur, professionnel expérimenté en activité.
- Débat, discussion
A l’issue de l’écoute des travaux réalisés par les stagiaires

Supports fournis aux stagiaires

- Une station complète par stagiaire comprenant :
+ iMac
+ Softwares : Mac OS X, Word + logiciel de montage (Premiere, IMovie) pour exercice pratique sur la Temp Track
+ Banque de musiques pré-sélectionnée et triée par genre et type (pour exercice pratique sur la Tremp Track du jour 3

- Vidéoprojecteur + écran

- Système de diffusion audio

Supports de travail :
- Séquences de long métrage de fiction pour l’historique de la musique à l’image (jour 1)
- Banque de musiques pré-sélectionnée et triée par genre et type pour exercice pratique sur la Tremp Track (jour 3)
- Courts métrage de fiction ou d’animation (vierge de musique) pour les exercices pratiques (Temp Track, note d’intention musicale, script musical) des jours 3 et 4 et pour la mise en situation sur des cas concrets du jour 5.

1 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

L’évaluation est continue tout au long de la formation, notamment lors des exercices de mise en pratique.

Evaluation en fin de stage
Elle s’effectue lors du jour 10, au cours de la présentation par les stagiaires du morceau finalisé et mixé sur lequel ils ont travaillé tout au long des mises en pratique.
La formatrice évalue l'acquisition des objectifs pour chaque stagiaire à l'aide d'une grille d'évaluation dont les critères ont été déterminés en amont par la formatrice et le responsable pédagogique.
- Des bilans et synthèses personnalisés sont effectués par la formatrice
- En fin de stage, chaque stagiaire ayant suivi l’intégralité de la formation se verra remettre une attestation de suivi de stage.

Formateurs

Nathanaël Bergèse Compositeur, superviseur musical, formateur