ATELIERS VARAN — PRATIQUE DE LA REALISATION DOCUMENTAIRE

Mots-clés associés : Intermittents techniciens cinéma et audiovisuel - 01 - administration, gestion, droit

Se confronter aux fondamentaux de la réalisation d'un film documentaire. Après une période d’initiation technique, d'analyse d'œuvres de référence, de repérages et d’écriture, chacun passe à l’acte en tournant un court-métrage sur un thème commun. Le montage est assuré par un monteur en formation encadré par des monteurs professionnels.

Informations générales

Identification du stage

:

Réalisateurs débutants, opérateurs, monteurs, JRI, preneurs de son, producteurs, toute personne intéressée par le cinéma documentaire.

:

Bonne culture documentaire et une connaissance de l’environnement audiovisuel.

:

Ce stage très dense permet de se confronter aux fondamentaux de la réalisation d'un film documentaire. Après une brève période d’initiation technique, d'analyse d'œuvres de référence, de repérages et d’écriture, chacun passe à l’acte en tournant un court-métrage sur un thème commun. Le montage est assuré par un monteur en formation encadré par des monteurs professionnels. Cela permet d'appréhender la relation essentielle réalisateur/monteur.

  • Du 28/09/2020 au 16/11/2020
    Réf. Afdas : 1931170

252h (36 jours - 35.0h/semaine)
PARIS 11 (Ile-de-France)
7 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Fanny Chapuis — 0143566404
contact@ateliersvaran.com
www.ateliersvaran.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Cette formation très dense, couplée à la formation « Pratique du montage documentaire » permet de se confronter aux fondamentaux de la réalisation d'un film documentaire. Après une brève période d’initiation technique, d'analyse d'œuvres de référence, de repérages et d’écriture, chacun passe à l’acte en tournant un court-métrage sur un thème commun. Le montage est assuré par un monteur en formation encadré par des monteurs professionnels. Cela permet d'appréhender la relation essentielle réalisateur/monteur.

Première période : Exercices pratiques, analyse filmique, repérages.
Pendant les deux premières semaines, s’effectuent simultanément la réalisation de deux exercices, une prise en main technique, la projection et l’analyse de films.
Réalisation de deux exercices au cours desquels se fait une initiation au montage.
Projection et analyse de films documentaires de référence.
Séminaire d'une journée sur les écritures documentaires.
Visionnage à la carte de la cinémathèque Varan.
Pendant cette période, chaque stagiaire choisit, définit, prépare et repère le sujet du film documentaire qu’il souhaite réaliser.

Deuxième période : Tournage du film de stage. (3 semaines environ)
Pendant cette période, les stagiaires organisent leurs tournages par fraction d’une demi-journée. Les rushes sont projetés à raison d'au moins trois séances par semaine, en présence de tous les stagiaires. Cette progression dans l’analyse et la critique des tournages donne aux stagiaires la capacité de se corriger et d’approfondir la réalisation de leur sujet.

Troisième période : Montage et finition du film de stage. (2 semaines environ)
Chaque stagiaire, au fur et à mesure du tournage, commencera à dérusher et à prémonter son film avec un stagiaire monteur encadré par des monteurs professionnels. Cette collaboration permet d’expérimenter ensemble les différentes phases de construction du récit, de mettre en place la structure définitive et le montage final du film. Ce moment essentiel met en évidence les idées restées diffuses lors des tournages, condense l’histoire et crée le récit.

Supports fournis aux stagiaires

- 4 ensembles de tournage : caméras Canon XF 100 et équipement de prise de son.
- 7 salles de montage équipées.
- Une salle de projection.

2 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

1 réunion bilan intermédiaire, 1 questionnaire bilan envoyé aux stagiaires, 1 réunion bilan de stage

Formateurs

Catalina Villar Réalisatrice

Sylvaine Dampierre Réalisatrice

Frédéric Cueff Responsable technique