Revenir à la liste

2D3D ANIMATIONS — Formation au Story-Board "Cosmic Monkeys"

Mots-clés associés : Intermittents techniciens cinéma et audiovisuel - 10 - cinéma d’animation

La formation Story-board C-Monkeys vous apprendra à connaître, puis maîtriser les techniques, les étapes méthodologiques et pratiquer le Story-board 2D comme 3D. A l’issue de la formation, le stagiaire sera capable de produire un story-board pour une série TV, un film, un documentaire. Le stagiaire obtiendra à la fin de sa formation le certificat « Cosmic Monkeys » Story-board.

Informations générales

Identification du stage

:

Professionnels de l'animation souhaitant évoluer vers le métier de story-boarder, ou souhaitant compléter les connaissances de leur métier par la compréhension de la mécanique et des techniques du story-board,

:

Le stagiaire devra présenter des capacités artistiques graphiques et une culture visuelle suffisante pour suivre cette formation. Il devra avoir une aisance suffisante dans l'environnement informatique, la maîtrise du dessin.

Le stagiaire devra fournir un book graphique contenant des pages de board, des croquis de personnages et de décors. L’équipe de formation analysera ces éléments et procédera à un entretien préalablement à l’inscription.

:

Ce programme abordera les théories et les pratiques du scénarimage, du langage corporel et narratif pour acquérir une composition d'images lisible pour tous (les interlocuteurs de la réalisation d’une œuvre). Le stagiaire acquerra ainsi les compétences nécessaires pour élaborer une mise en scène fluide dans un cadre composé dans la dramatique et l'ambiance d'un script pour le story-board.

  • Du 16/09/2019 au 22/11/2019
    Réf. Afdas : 1930587

343h (49 jours - 35.0h/semaine)
ANGOULEME (Nouvelle-Aquitaine)
15 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


CORINNE BEBOT — 0545901288
formation@2d3d-animations.com
www.2d3d-animations.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Atelier 1: Introduction au story-board (35h)

1. Introduction au story-board : 1 j = 7 heures
Les enjeux, les durées, les différents styles, les différentes articulations et manipulations du rythme, les formats (séries ou cinéma).
Le processus de compréhension du script et le résultat à atteindre en dépouillant la structure d'une histoire afin d'assimiler le squelette narratif et rechercher les moments clés du rythme à obtenir tant en timing qu'en dynamique visuelle et l'ambiance générale de l'histoire suivant les différent formats , séries ou cinéma, que ce soit pour l’animation, la fiction, le documentaire ou autre…

2. La vision du réalisateur, ses attentes, sa lecture, ses notions du rythme
Florent Mounier 2 j = 14 heures

Du scénario au produit final, nous décrypterons le lien entre tous les pans de la chaine de fabrication et le story-board. Le story-board, premier élément visuel, va orienter l'ensemble de la chaîne de production tant au niveau artistique que technique :
- lecture et analyse du script ;
- dépouillement du script ;
- gestion de la liste des décors, des personnages et des objets principaux ;
- compréhension des lieux où se situent les actions principales ;
- analyse des personnages, de leur personnalité ;
- jouer la scène à interpréter ;
- ambiance, mise en place de la caméra ;
- intégration des contraintes techniques (mix images réelles et animation, techniques 3D et 2D) ;
- vision planning / budget : le story-board induit un temps de production et donc un coût sur l'ensemble de la chaîne de production (faire des compromis)
- comment créer dans un cadre de contraintes, être force de proposition ;
- liens entre story-boarder, le réalisateur, le producteur et l’équipe de fabrication.

3. Expression corporelle en atelier d’improvisation : 1 jr = 7 heures
Nous travaillerons sur l’acting, sur l’exercice d’acteur, éventuellement dans une salle de théâtre, accompagnés d’un intervenant acteur et/ou danseur, pour guider les stagiaires dans l’apprentissage du mouvement du corps, pour leur inculquer la notion d’équilibre, d’expressivité corporelle. Le but étant de restituer graphiquement la notion de gravité, d’inertie, de mouvement corporel. Nous travaillerons également sur la restitution graphique des notions olfactives ou comment restituer graphiquement l’immatériel.

4. Préparation : Une ½ journée = 3h30
Comment préparer ses séquences et les actes. Mettre en place les outils permettant d’avoir une vision globale du travail de mise en scène : déplacements des personnages dans les décors (notions de temps et d’espace) = visualisation en plan vue de dessus des séquences.

5. Phénomène de la page blanche et comment y remédier : Une ½ journée = 3h30
La page blanche est un phénomène régulier que tout story-boarder appréhende avant chaque début de création d'un story-board, avant de se lancer sur les premières vignettes.
Il existe plusieurs méthodes, d'ordre technique, pour éviter ou contrer ce phénomène. Nous aborderons la culture ou les influences de chacun pour déclencher une idée porteuse. Il suffit d'une idée pour corriger le problème, le questionnement sur plusieurs niveaux du script et de l'ambiance du film, plus un peu de culture personnelle est la solution. Cette thématique est d'ordre théorique, psychologique et technique pour débuter un story-board.


Atelier 2 : Pratique des décors, des perspectives, profondeurs et composition d'images, anamorphose . (35h)

La création du décor est primordiale et incontournable. Elle permet au story-boarder de se localiser et de pouvoir choisir la meilleure vue et la meilleure composition et de la dessiner.
Nous enseignerons au stagiaire les ficelles et les techniques pour s’approprier ce savoir-faire et cette pratique en la combinant avec son propre savoir personnel de création de personnages et d’acting et en adaptant les décors selon les scènes d'actions et les nécessités dramatiques.
Nous aborderons également les différentes techniques permettant d’appréhender un décor (dessin 2D, références 3D et photographiques…)


Atelier 3 : Pratique du posing personnages et acting, jeu d'acteur (35h)

Cet atelier aidera le stagiaire sur la création des personnages. Il permettra au stagiaire de contrôler et restituer les actings, les expressions corporelles, les dynamiques des personnages ou des figurants dans la narration et de les dessiner en harmonie dans leurs décors et leurs perspectives. Pour parfaire l’apprentissage sur ce point, nous mettrons en place des groupes de travail intégrant également l’utilisation du miroir afin de permettre une interaction entre les stagiaires pour mieux comprendre ce qu’implique le jeu d’acteur.
Il sera expliqué aux stagiaires toutes les ficelles et techniques pour posséder ce savoir et cette pratique pour la combiner avec son savoir personnel de création de décors et composition d'image.
Cours d'acting et d'expressivité, de langage corporel dessiné...


Atelier 4 : Chorégraphie (35h)

La chorégraphie dans une séquence est d'une très grande difficulté à créer, surtout pour une séquence avec beaucoup de personnages et d'actions. Les enchaînements de plans en action avec acting multiple suivant une narration complexe est une équation dont il existe une technique d’élaboration. La création de chorégraphies rythmées serons données à étudier et réguler en exercices et théories.
(Chorégraphie = déplacement d’un personnage dans l’espace)

Introduction des notions d'utilisation de la 3D pour créer des lay-outs intégrant personnages et décors. Intervention d’Afif Khaled sur les techniques qu’il utilise sur son travail en BD.


Atelier 5 : Construction d’un board (35h)

1. Introduction à la narration d’un board : 1jr = 7h
Comment choisir une introduction au film, doit-on tout dévoiler du premier coup, ou dissimuler et étirer le suspens, Comment découvrir un lieu, quels choix de caméras prendre pour débuter une nouvelle séquence du film, Tous ces choix sont à prendre dans la construction d'un film, des choix évolutifs ou réguliers. Il s'agira là d'un échange d'idées et de théories incitant le stagiaire à prendre conscience de l'implication de l'ambiance ou de la dynamique de démarrage d'un film, Les premières secondes sont primordiales pour attirer le spectateur et le posséder sans qu'il zappe sur une autre chaîne, est aussi une technique pratique. Le scénario est une base de travail structurelle qui est amenée à évoluer lors de l’étape du story-board. Nous amènerons le stagiaire à comprendre quelle latitude il a dans sa part créative de proposition au réalisateur.

2. Les sensations : 2 jrs = 14h
Utiliser des références, visuelles, sonore, ambiances, utiliser les sensations suivant la dramatique, Mettre à profit tous les éléments ou sensations, jusqu'à l’olfactif... Comment rendre ses nécessités d'ambiance possible visuellement et en tenant compte de l'orientation de la lumière.

3. L’Enchainement des axes de vues : 1jr = 7h
Nous aborderons les règles des axes de plans entre eux de raccords dans l'axe ou sans raccord dans l'axe suivant exigence d'un réalisateur, règles des 30°-60° et 180°, champs et contre champs, raccords de positions et d’éclairages.

4. Les différentes technicités de caméras et mouvements de caméras : 1jr = 7h
Cours théoriques des différentes caméras et mouvements de caméras avec exemples sur Story-boards.
Sera expliqué par des exemples quels sont les effets positifs sur l'image et effets sur l’œil du spectateur, quels sont les problématiques liées aux illusions d'optique et effets néfastes de la vitesse sur une caméra ou persistance rétinienne, puis comment y remédier.

Nous travaillerons entre-autre à partir de caméras virtuelles (3D) et expliquerons les contraintes des caméras réelles lorsque l'on fait un mix tournage réel et animation = contraintes techniques et donc artistiques = compromis (ou pas).

5. Les faux raccords : 1jr = 7h
Repérage des faux raccords et problèmes d’enchaînements.
Discussions autour des différents types de raccords et enchaînements de plans entre eux. Comment les repérer, comment réparer et éviter ces effets néfastes à la vision et effets du grand problème de persistance rétinienne.
Comprendre surtout pourquoi les faux raccords sont faux et pourquoi les appelles-ton ainsi.


Atelier 6 : Pratique de l'ensemble décors, profondeurs, composition d'image et posings à partir d'un script (35h)

Cette thématique est là première expérience de création d’un Story-board pour aider le stagiaire à rassembler les méthodes, les techniques et les ficelles pratique et rapide acquises lors des points précédemment abordés, pour exécuter des compositions de décors et personnages en action pour facilement affronter les difficultés du Story-board, sur plusieurs petites scènes différentes, actions, dramatiques, ambiance tendues ou scènes d'horreur ou thriller.
Ce point permet au futur Story-boarder d’apprendre à contrôler les actings et dynamiques des personnages acteurs ou figurants dans la narration et de pouvoir les dessiner en harmonie dans leurs décors et leurs perspectives.


Atelier 7 : Ateliers de Prédécoupage (28h)

Exécuter un premier Story-board en rough (croquis nommés aussi pré-découpage) de 20 à 30 vignettes maxi suivant un script simple pour débuter. Il sera exécuté au bic afin de créer au plus vite des vignettes de storyboard, dans un format convenu à l'avance sur papier A4. Le travail de story au bic permet une visualisation rapide et efficace pour une l'exécution d'une mise en scène. L'exécutant se verra confronté aux premières difficultés d'un Story-board pour les premières compositions, actings, mouvements de caméras et FX...
Ce premier grand exercice mettra en évidence les premières difficultés de chacun des stagiaires. Ils seront ainsi confrontés aux problèmes de raccords et d’enchaînements fluides des plans entre eux.

Dernier jour : Correction du 1er Story-board
La correction du Story-board est une phase inévitable, elle consiste d'abord à accepter ses erreurs, de les assimiler et d'arriver à joindre les plans sains avec les plans à reprendre, en tenant compte d'éventuels faux raccords engendrés par la correction. Cette étape est importante, elle est d'ordre psychologique et permet au stagiaire de ne pas se braquer sur une décision du réalisateur.

Ce pré-découpage sera donc mis aux normes visuelles acceptables pour une lecture confortable en tenant compte des corrections pour en faire un outil pratique et utilisable de pré-découpage…

Les story-boards de chacun des stagiaires sera passé en revue par l’ensemble du groupe afin de partager et identifier les points critiques et positifs.


Atelier 8 : logiciel de Story-board pro de ToonBoom (35h)

Le logiciel Storyboard combine des outils de dessin et d'animation avec des commandes de caméra qui permet de développer l'histoire avec une maîtrise artistique totale.


1. Introduction à Storyboard pro 1jr = 7h
- Prise en main du logiciel : présentation de l'interface, des paramétrages, lay-out, toolbars, raccourcis clavier, préférences, environnements, découpage.
- Importation de script
- Notion de plan et de panneaux.

2. Dessin 1jr = 7h
- Création de plan et découpage, annotation, importation de dessins
- Dessiner avec Storyboard pro
- Choix du type de layer vectoriel ou bitmap,
- Identification des outils de dessin, choix de brosse, type de ligne, outils de peinture, création de brosses personnalisées.
- Création de modèles, sauvegarde d'éléments et réutilisation, gestion de la librairie.

3. Librairie & Animatique 1jr = 7h
- Importation et manipulation d'image et utilisation de la librairie
- Création et ouverture d'une librairie : création de modèles, sauvegarde d'éléments et réutilisation, gestion de la librairie
- L'animatique avec Storyboard pro
- Animation des différents calques, création de mouvements de camera
- Edition de la time-line, Importation du son, montage.

4. Mode 3D et exports 1jr = 7h
- Le mode 3D
- Importation de modèle 3D, environnement 3D dans les layers, camera 3D, gestion des 3D nodes sur les éléments.
- Type d'exportations
- Paramétrages des exportations PDF, PSD, Quicktime.
- Exportation et Importation d'edit list.

5. Exercice pratique : finalisation de l’animatique
- Exercice Pratique : à partir d'un board papier, création du board sur Storyboard Pro
- Finalisation de l'animatique
- Exportation en PDF et en vidéo clip.

A l’issue de cette formation, les stagiaires seront capables de créer un Story-board 100% numérique, de visualiser l’animatique et d’intégrer son et commentaires associés aux vignettes.


Atelier 9 : création d'un Story-board de 1 minute en rough (pré-découpage) : 40 plans maxi
(35h)

Avec cet atelier, nous passons aux choses sérieuses : l'exécution d'un vrai Story-board, monté et avec sons et effets sonores à l'aide d'un logiciel numérique adapté...

A cette étape le stagiaire abordera la mise en place d’une animatique sur la base du story-board qu’il aura établi.

Atelier 10 : Correction et Clean du second Story-board (35h)

- Correction du second Story-board : 2 jrs = 14 heures
La correction du Story-board prend en compte exactement la procédure du 1er Story-board mais ette fois-ci nous aurons exécuté un Story-board de A à Z aux normes des contraintes de production et sous la forme d’un outil présentable.

- Clean du second Story-board : 3 jrs = 21 heures
Le clean du Story-board (mise au propre) est l'étape finale avec la mise en place des indications importantes à la lecture pour la suite de toute la chaîne de production.
Cette étape est aussi le moment délicat où l'on risque de perdre toute l’énergie du croquis et la perte de toute la profondeur de l’image. C'est à ce moment que le stagiaire apprendra à conserver la force d'un dessin en partageant ses essais de clean avec les autres et qu'il apprendra à juger et contrôler son trait afin de l'équilibrer pour garder la fraîcheur du croquis, cette étape étant très importante suivant les productions qui imposent ou non le clean. Le but de ces exercices est d'être lisible aux yeux de tous en évitant la confusion ou incompréhension de l'intention.

L'animatique :
L'ensemble du storyboard sera monté et rythmé avec du son sur le logiciel « ToonBoom Storyboard pro » afin d'obtenir un outil terminé et professionnel « l'animatique » en abordant une notion de rythme visuel et sonore.

Supports fournis aux stagiaires

La formation s’appuiera sur des supports pédagogiques et techniques suivants :
- salle de formation de 100 m2
- salle de cinéma avec vidéo projecteur HD (20 places)
- serveur de stockage
- 1 station de travail par stagiaire comprenant tablette Wacom ou Cintiq, logiciels Story-board pro et Photoshop, papier, imprimante et matériel à dessin.

1 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

Evaluation / Certification C-Monkeys

En fin de formation, nous procéderons à un dernier entretien avec chaque stagiaire pour requérir son appréciation du stage. Nous lui remettrons une grille d’évaluation à froid pour nous permettre d’avoir un retour sur la formation et ajuster les prochaines formations si besoin.

Le responsable de la formation remettra au stagiaire une évaluation détaillant les difficultés rencontrées pendant la formation ou son évolution et donnera des conseils pour préparer le stagiaire à la recherche d’emploi dans la discipline étudiée.

Cette évaluation écrite résumera son passage à la formation Story-board avec la remise du certificat « C-Monkeys Story-Board ».

Formateurs

CHRISTOPHE MALCOMBE SUPERVISEUR ET FORMATEUR STORY-BOARD

MOUNIER FLORENT REALISATEUR

AFIF KHALED AUTEUR BD

PATRICK CLAEYS FORMATEUR STORY-BOARD HARMONY

ELOA SAHIRY FORMATRICE