CHANTIERS NOMADES — La création artistique et son administration - Claudine Bocher & Daniel Migairou

Mots-clés associés : Intermittents artistes hors musiciens - perfectionnement

Comprendre et maitriser, les enjeux économiques et organisationnels nécessaires à l’élaboration d’un projet de création artistique.

Informations générales

Identification du stage

:

• Directeurs de compagnie, artistes porteurs de projet.

:

2 ans d’expérience professionnelle

:

Compétence visée :
Comprendre et maitriser, les enjeux économiques et organisationnels nécessaires à l’élaboration d’un projet de création artistique.

Objectifs du stage :
• Être capable d’intégrer les relations entre le projet artistique et l’administration
• Savoir constituer une équipe et un cadre de travail, des priorités, prendre des décisions.
• Comprendre et reconnaître son mode de production à partir des spécificités de la démarche artistique
• Savoir envisager la recherche de financement.

  • Du 21/10/2019 au 26/10/2019
    Réf. Afdas : 1940035

48h (6 jours - 48.0h/semaine)
HERISSON (LE CUBE) (Auvergne-Rhône-Alpes)
12 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Estelle PANTALONE — 0476252195
com@chantiersnomades.com
www.chantiersnomades.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Présentation du stage :
Besoin professionnel :

La création d’un spectacle vivant est aussi un acte économique et organisationnel. Or la maîtrise de cet acte n’est pas chose aisée pour des artistes qui n’ont pas encore de structure administrative ou qui en ont mais avec qui les échanges et attentes divergent. Que de spectacles – théâtre, danse, musique, marionnette, cirque, cascade, illusionnisme, etc. – effacés de l’affiche, malgré des qualités artistiques évidentes, parce que non assumés dans leur phase de production, d’organisation et de communication…

Programme :
L’administration - un mal nécessaire pour beaucoup d’artistes qui n’ont pas encore de structure administrative et parfois pour ceux qui en ont. Ce stage permettra de réfléchir ensemble à la place de l’administration / production au sein d’une compagnie ou dans l’accompagnement d’un projet. Toute production laisse aux équipes une marge d’innovation et d’imagination qui ne sera féconde que si elle est encadrée dans une démarche rigoureuse.

Quelle imbrication entre le projet artistique et l’administration ? L’administration peut-elle être un espace d’invention plutôt que de frustration ?
Comment réfléchir son économie, son mode de production à partir des spécificités de la démarche artistique ?
L’économie, contrainte ou activateur de parti pris ?
Comment aborder la recherche de financement ?
Le rapport aux institutions, aux lieux, à la profession. Partenariats.
Traquer sa paranoïa. Sortir de l’isolement. Développer des complicités, les échanges.
Constituer une équipe. Définir un cadre de travail, des priorités, prendre des décisions.

La question du temps. Anticipation. Réactivité. Respirations.
Quel espace pour interroger le sens du travail ?

Le stage s’articulera entre une mise en réflexion de ces problématiques et l’analyse de situations pratiques afin de permettre aux participants de se constituer un savoir qui leur appartient

Processus Pédagogique :

La formation se composera de quatre parties. La première sera consacrée à la présentation du stage, la seconde à la mise en réflexion des problématiques de croisement entre l’artistique et l’administration. La troisième partie, consacrée au travail l’analyse de situations concrètes et pratiques. La formation se terminera par l’évaluation du stage et des acquis des stagiaires.

I) Présentation du stage (une demi-journée)
Présentation de la formation par les Chantiers Nomades. Point sur les démarches administratives et l’organisation logistique de la formation. Présentation du lieu qui nous accueille, de sa démarche et du partenariat avec les Chantiers Nomades.

Claudine Bocher et Daniel Migairou introduiront le sujet en présentant leurs parcours et les raisons qui les poussent, par le biais de la transmission, à engager les artistes à s’emparer de la problématique du traitement administratif de la création artistique.
Ils exposeront le déroulé et la progression pédagogique en corrélation avec ses objectifs ainsi que la perspective de traitements d’études de cas permettant l’évaluation des acquis.
Ils reviendront sur le but du stage : Comprendre et maitriser, les enjeux économiques et organisationnels nécessaires à l’élaboration d’un projet de création artistique.

Présentation des stagiaires.

II) Les problématiques du traitement administratif de la création artistique (6 demi-journées)

Chaque matinée sera consacrée à l’approche théorique des problématiques suivantes :

- L’organisation administrative et ses enjeux. L’Imbrication entre le projet artistique et son administration.
- L’économie d’un projet artistique, son mode de production, à partir des spécificités de la démarche artistique.
- La recherche de financement, le rapport aux institutions, à la profession. Partenariats.

III) L’analyse de situations concrètes et pratiques (4 demi-journées)

Puis chaque après-midi, à partir des sujets abordés précédemment, exposition et étude de situations concrètes proposées par les intervenants ou vécues par les participants.
Il s’en suivra une analyse par l’ensemble du groupe dirigée par les intervenants dans le but de permettre à chacun d’élaborer un savoir qui lui sera propre.

IV) L’évaluation (une demi-journée)

Les acquis théoriques et pratiques feront l’objet d’un processus d’évaluation continue durant tout le déroulé de la formation et en lien avec les objectifs pédagogiques. Un regard attentif sera porté sur l’engagement du stagiaire tout au long du processus de travail.

Un bilan pédagogique de la formation et des stagiaires, d’au moins deux heures, sera réalisé le dernier jour du stage, avec l’ensemble des participants, les intervenants et les Chantiers Nomades. Il sera composé de deux phases détaillées dans les modalités d’évaluation.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Travail théorique et définitions :
Travail de mise en place organisationnel de projet

Supports fournis aux stagiaires

• Supports fournis aux stagiaires :
Ouvrages de références.

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

I) L’évaluation de la qualité pédagogique du chantier nomade

A) Rappel des enjeux
- Apprécier l’adéquation de l’offre avec les besoins professionnels,
- Vérifier l’adéquation des moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs fixés,
- Apprécier les liens de conformité avec les objectifs de départ,
- Relever les points forts et les points à améliorer sur les méthodes de travail utilisées,
- Vérifier l’adéquation des moyens de communication avec les usages de la profession,
- Vérifier la conformité du programme communiqué.

B) Le processus d’évaluation
Un bilan pédagogique d’environ deux heures est réalisé le dernier jour du stage avec l’ensemble des participants, les intervenants et les Chantiers Nomades.

Une fiche d’évaluation écrite est transmise aux stagiaires. Elle doit être retournée par courrier aux Chantiers Nomades. Cette évaluation à « chaud » est complétée, six mois après, par un deuxième questionnaire précisant l’application professionnelle de la formation.

Un rapport pédagogique à destination de l’OPCO et des financeurs publics est complété par les intervenants.

II) L’évaluation des stagiaires

A) Rappel des enjeux
Dans la pratique artistique, l’évaluation individuelle a pour but de mesurer la plus-value résultant de la mise en relation de points de compétences entre eux. Autrement dit permettre à l’individu d’avoir une conscience aigüe des mutations, de l’évolution, du renouvellement de sa pratique, à différentes échelles.

B) Le processus d’évaluation
1) En cours de formation

Les acquis théoriques et pratiques (application au plateau par exemple) font l’objet d’un processus d’évaluation continue durant tout le déroulé de la formation et en lien avec les objectifs pédagogiques. Un regard attentif est porté sur l’engagement du stagiaire tout au long du processus de travail.

2) En fin de parcours

2.1. Présenter le processus d’évaluation en amont du bilan et transmettre aux stagiaires des documents ressources :
- un document méthodologique sous forme de cible d’évaluation.
- un tableau d’évaluation.

2.2. Compléter individuellement les documents ressources :
- Nous laissons, à chaque stagiaire, 15 à 20 minutes de réflexion sur son parcours de formation pour répondre par écrit aux questions posées : «Sur quels points votre regard a changé ? Qu’est-ce que vous avez découvert ?» ; «Qu’est-ce que vous avez précisé ?» ; «Qu’est-ce qui reste à établir ?» ; «Quelles sont vos applications prioritaires ?».

2.3. Produire collectivement un temps de parole.
- Chacun exposant, à tour de rôle et oralement, les réponses aux questions, permettant ainsi aux intervenants de réagir et compléter l’évaluation.

Cette méthode a une double valeur : du côté du stagiaire : la conscience et donc l’assimilation ; du côté des intervenants : l’accompagnement et non le jugement.

Formateurs

CLAUDINE BOCHER ADMINISTRATRICE - CHARGEE DE PRODUCTION

DANIEL MIGAIROU COACH PROFESSIONNEL - PRATICIEN EN MEDIATION SINGULIERE