Accéder à la liste complète des stages conventionnés

LE BOULON — Expérimenter en collectif les spécificités de la création en l’espace public.

Mots-clés associés : Intermittents artistes hors musiciens - mise en scène

Publié le 06/05/2019 — Produit n° 225384 — Code interne : A

L’objectif est de se confronter de façon collective à la création en prenant en compte certaines des notions essentielles de l’art dans l’espace public : l’accueil du public, la scénographie, le respect des normes de sécurité, la circulation des publics....

Informations générales

Identification du stage

:

Ouvert à des artistes d'univers artistiques variés qui ont, ou non, une expérience en matière de création en espace public.

:

Avoir une pratique artistique professionnelle.

:

Expérimenter en collectif les spécificités de la création en espace public :
- Appréhender l’espace public comme partenaire de création et de représentation ; dramaturgie de l’espace et du temps.
- Apprendre à considérer un lieu et son potentiel artistique (environnement architectural, sonore, circulation, passage…).
- Savoir déterminer la pertinence de jouer pour l’extérieur, en dehors des lieux classiques de la diffusion.
- Connaître l’environnement réglementaire de l’espace public, savoir mesurer les risques.
- Appréhender la relation au public spécifique à l’espace public.

  • Du 04/11/2019 au 14/11/2019
    Réf. Afdas : 1930481

70h (10 jours - 35.0h/semaine - 1 jour d'interruption)
VIEUX CONDE (Hauts-De-France)
12 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Alexis GAUJARD — 0327203547
administration@leboulon.fr
www.leboulon.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

1ère partie :
Les premiers jours sont destinés à se rencontrer et faire connaissance. Cette 1ère partie abordera d’une part des aspects théoriques permettant de constituer un fonds commun de connaissances sur les arts de la rue et la création en espace public (historique, esthétiques, cadre réglementaire…). Et d’autre part des aspects plus pratiques à travers des ateliers. L’objectif est de faire connaissance entre nous, d’apprendre à travailler ensemble, de produire de l’intelligence collective.

2ème partie :
Après une première partie de découvertes, on entre dans le vif du sujet avec pour objectif commun la réalisation d’une présentation. Nous alternerons entre des temps de travail en petits groupes autour d’ateliers d’études, de tentatives, de préparation, d’échanges et des temps de réunion tous ensemble qui nous permettront d’exposer les problématiques, difficultés rencontrées, solutions envisagées, etc. pour s’enrichir collectivement du regard des autres.
La semaine se terminera par l’organisation collective d’une présentation d’un projet entièrement pensé et mis en œuvre par le groupe.

3ème partie :
Les deux derniers jours seront consacrés à un bilan individuel en collectif ainsi qu’à l’analyse collective de projets individuels.
L’intégralité de la formation se déroule dans des lieux choisis de l’espace public. On met en pratique systématiquement. Chaque temps de la formation est prétexte à l’apprentissage du travail en collectif. On expérimente ensemble. On analyse. On recommence. On tire des leçons. On refait. On se confronte ensemble au réel de l’espace public.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Le stage est basé sur une mise en pratique permanente de tous les enjeux spécifiques de la création en espace public. L’acquisition de compétences et de connaissances se fera à travers l’expérience (être physiquement dans l’espace public) et l’expérimentation (concrétisation d’idées de création).

Supports fournis aux stagiaires

Les stagiaires et les intervenants auront comme base de travail, la salle de répétition/réunion du Boulon de 98 m² et comme lieux d'expérimentation l'ensemble des espaces publics alentours (Vieux-Condé, Condé-sur-l'Escaut, Peruwelz), des espaces urbains, ruraux, en friche, des canaux, des étangs, une forêt, la frontière... Ils pourront avoir accès à/aux (en fonction des autres occupations du site) :

- Deux grandes Halles : « Les Places Publiques » de 1167 m² et 920 m², qui constituent des espaces d’accueil du public, de jeux et d’exposition.
- Un espace de diffusion de 632 m² et de 10m de hauteur garantissant les scénographies les plus libres possibles (360°), modulable selon les configurations réalisées à partir d’éléments scéniques mobiles (jusqu’à 876 places),
- Une Fabrique de 764 m², espace de création et de recherche artistique composé d’une halle d’assemblage et d’ateliers techniques (bois/fer, couture/dessin/bureau, peinture), d’une loge et de sanitaires
- Une rue intérieure de 488 m² et une cour privative de 620 m²
- Espaces extérieurs du Boulon (cour, rue intérieure)

Le parc technique scénographique se compose d’un système de sonorisation" line array " de marque L-Acoustic, d’un équipement lumière composé d’une centaine de projecteurs de tous les types.

Par ailleurs, le Boulon possède 120 m² de praticables de scènes permettant des géométries variables de scénographies. Le matériel d’élévation est constitué de plateformes élévatrices de personnes, de chariots de transport ainsi que de tous les EPI nécessaire à leur utilisation. L’accès à tous les espaces du Boulon est accessible pour des gabarits de 5 mètres de haut sur 3 mètres de large.

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

La procédure d’évaluation imaginée par Le Boulon est en adéquation avec le format de la formation. En effet, celle-ci se déroulera dans une alternance entre apport de connaissances théoriques (type cours magistral sur table) et expérimentations concrètes d’une idée de projet artistique pour l’espace public (application directe).
Les temps d’évaluation seront multiples et de différentes formes. Chaque fin de journée, entre trente minutes et une heure seront consacrées à un bilan collectif avec les intervenants (évaluation formative) dans le but d’informer les stagiaires et les formateurs du degré d’atteinte des objectifs de la formation. Ces temps serviront aux formateurs pour ajuster leurs interventions et aux participants pour mesurer leur progression.
- Si la journée a comporté des apports en connaissances déclaratives (histoire des arts de la rue, esthétiques contemporaines des arts de la rue…), les intervenants poseront une série de questions orales pour vérifier l’acquisition des connaissances de chacun.
- Si la journée a comporté des apports en connaissances procédurales (par exemple sur la sécurité des spectacles en espace public), les intervenants soumettront une étude de cas à réaliser par groupe de 4 personnes. Un rapporteur par groupe présentera l’étude de cas puis s’ensuivront des échanges entre les stagiaires ainsi qu’avec l’intervenant.
- Si la journée a comporté des apports en connaissances conditionnelles (expérimentations d’idées, mises en pratique…), les intervenants s’appuieront sur la grille d’évaluation ci-jointe pour échanger avec le groupe sur les ateliers menés dans la journée. En passant en revue les objectifs de la formation chaque jour, ils évalueront, ainsi que les participants eux-mêmes, leur niveau de progression. Le groupe pourra alors être divisé en deux avec pour chaque groupe un rapporteur. En fin de bilan, les rapporteurs confrontent le résumé des échanges et fixent avec les intervenants les ajustements à réaliser pour la suite afin d’atteindre les objectifs.
A la demande du stagiaire ou des formateurs, un bilan individuel intermédiaire pourra être réalisé. Il s’appuiera sur la grille d’évaluation.
A la fin du stage, un bilan collectif basé sur la grille d’évaluation sera réalisé sous le même format que les bilans intermédiaires liés aux connaissances conditionnelles. Il permettra aux participants de s’auto-évaluer et aux formateurs d’évaluer leur capacité à faire progresser le groupe. Il sera suivi par un entretien individuel lors duquel les intervenants remplieront la grille d’évaluation. Elle sanctionnera (positivement ou négativement) l’apprentissage lié à cette formation.

Formateurs

Vercken Nicolas Auteur, metteur en scène

Virginie Foucault Directrice

Gilles Rufi Directeur technique

Laetitia Lafforgue Comédienne

Guillaume Lucas Comédien, musicien