Sections

Revenir à la liste

COURTS ON — LE CHEF OPERATEUR : LA PREPARATION D’UNE FICTION ET PRATIQUE EN SIMULATION 3D

Publié le 06/06/2019 — Produit n° 221426 — Code interne : A

Mots-clés associés : Intermittents techniciens cinéma et audiovisuel - 04 - image, lumière

Maîtriser les aspects techniques
Connaître les fondamentaux esthétiques
Comprendre les différents corps de métiers qui s’expriment par l’image et en relation avec celle-ci
Connaître la physique des phénomènes lumineux
Penser les effets spéciaux dès la prise de vue
Comprendre le travail des comédiens

Informations générales

Identification du stage

:
Assistant caméra souhaitant ouvrir, approfondir et réorganiser ses connaissances. Réalisateur cherchant à comprendre le travail de l’image.

:

Expérience dans les métiers de la réalisation ou de l’image.

:

La formation a pour objectif de s’approprier ou se réapproprier les bases et les fondamentaux du métier de chef opérateur de cinéma (c’est à dire cadreur et directeur de la photographie).
- Maîtriser les aspects techniques : l’optique, la sensitométrie, les procédés techniques de fabrication de la lumière, le fonctionnement des caméras argentiques et numériques.
- Connaître les fondamentaux esthétiques : les notions d’histoire de l’Art, de la peinture, les différentes écoles esthétiques au cinéma, expressionnisme, lumière classique, baroque, moderne.
- Comprendre les différents corps de métiers qui s’expriment par l’image et en relation avec celle-ci : la scripte, l’assistant à la réalisation, le département décoration.
- Donner les clefs de compréhension des aspects fondamentaux de la peinture, de l’adoption de la convention de la perspective jusqu’à l’apparition du cinéma.
- Réfléchir à la mise en image des moments clés du scénario par le biais de l’art du découpage.
- Connaître la physique des phénomènes lumineux du point de vue optique et physiologique.
- Comprendre le fonctionnement du matériel à disposition du chef opérateur, analyser les caractéristiques.
- Penser les effets spéciaux dès la prise de vue. Cas des transparences, des incrustations, des fonds verts…
- Comprendre le travail des comédiens, cas de l’école du « texte », issu du théâtre, cas de la « méthode ».
- Savoir mettre en pratique la préparation d’un film avec des plans de lumière et des simulations 3D afin d’en saisir le résultat et de mieux anticiper les rendus.

  • Du 07/10/2019 au 01/11/2019
    Réf. Afdas : 1930654

140h (20 jours - 35.0h/semaine)
PARIS 18 (Ile-de-France)
7 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Nicolas BISSARDON — 0981246625
nicolas@courts-on.fr
www.courts-on.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

LE CHEF OPERATEUR : LA PREPARATION D’UNE FICTION ET PRATIQUE EN SIMULATION 3D

Les réalités du marché et les contraintes d'un tournage réduisent le temps de préparation d'un chef opération et l'obligent ainsi à acquérir une méthodologie de travail adaptée.

SEMAINE 1 : Les bases esthétiques

Jour 1 : Les fondamentaux esthétiques
L’histoire de l’art et les règles de la composition :
- Les clefs de compréhension des aspects fondamentaux de l’art.
- L’invention de la perspective (le XVe siècle, les oeuvres de Masaccio et de Piero della Francesca, etc), la science et l’art. La première caméra : la camera obscura.
- La Renaissance et son âge d’or jusqu’au baroque.
- La révolution de l’Art (le 19ème) : la naissance de la notion d’artiste, la modernité, l’âge d’or des modernes, la seconde modernité (abstraction, le cas particulier du collage) : la fin de la perspective.
- Réflexion et analyse des « peintres de la lumière »,
- Etude de cas : Vermeer, Caravage…
- Les règles de composition : analyse, histoire et pratique.

Jour 2 : L’histoire des écoles esthétiques au cinéma
La lumière au cinéma.
La protohistoire (les opérateurs Lumière, la captation, l’ère du quantitatif).
La première école : l’expressionnisme allemand (l’école du « Stimmung », le collage : Weine, Murnau… avec des opérateurs comme Fritz Arno Wagner).
Une école française née de l’expressionnisme : le réalisme poétique (Clair, Clément… le travail d'Alekan, le travail de Trauner)
L’invention du cinéma classique : l’âge d’or hollywoodien (Hitchcock mais aussi Welles… le travail de Lee Garmes, de Gregg Toland, de Robert Burke).
Le néoréalisme italien : l’art du témoignage (Rossellini, de Sica…).
La modernité au cinéma : la lumière homogène, la lumière hétérogène (Bresson, Godard, Cassavetes… le travail de Coutard, d'Al Ruban).


Jour 3 : L’objet scénario, le découpage
Lire un scénario, comprendre ses pivots :
- Les trois actes d’Aristote.
- Les 12 étapes du héros de Campbell.
- Les 7 clefs de Truby.
- Le découpage, le cadre.
- Rappel des valeurs de plans.
- Les règles de découpage du cinéma classique, les détournements de ces règles par le cinéma moderne.
- Les questions posées par le découpage : les questions spatiales, temporelles, la mise en mouvement du spectateur…


Jour 4 : Lecture de scènes, proposition de découpage
Analyse de séquences de films classique/postmodern/moderne.
Analyse et découpage de scènes tirées du film préparé pour la formation.

Jour 5 : Le Louvre
Rappel de l’histoire de l’art, compréhension et études d’œuvres in situ.
Travail de recherche des lignes de forces sur des oeuvres.


SEMAINE 2 : Les bases techniques

Jour 1 : La lumière d’un point de vue technique
Physiologie de l’œil, perception des phénomènes.
La lumière : théorie corpusculaire et ondulatoire.
Les couleurs primaires, la température de couleur.
L’optique, les aberrations.

Jour 2 : La technique et le matériel technique en lumière et machinerie
Les différents systèmes de production de lumière (l’incandescence, la luminescence, cas des LED, le régime d’arc, cas des HMI).
La machinerie.

Jour 3 : La technique et le matériel de prise de vue
Cas de l’argentique : les différentes caméras, les différents procédés, le traitement en laboratoire.
Cas du numérique : les différentes caméras, l’échantillonnage, la quantification, le log, les lut, 2K, 4k, système en 444, en 422…

Jour 4 : La technique particulière des sfx et vfx
Les effets spéciaux doivent être pensés dès la prise de vue.
Les transparences.
Les incrustations : comment les préparer?
Les fonds verts : pratique du fond vert, cas du matte-painting.
Rencontre avec un truquiste.

Jour 5 : Travaux pratiques
La préparation en image, recherche et fabrication d’un «moodboard».
La recherche iconographique (cas de la peinture, de la photographie, de l’audiovisuel).
Les listes de matériel lumière : comment s’y prendre?


SEMAINE 3 : Le chef opérateur comme référent

Jour 1 : Les équipes (1/2)
L’équipe image :
- Hiérarchie de l’équipe image.
- Le travail de chacun : les compétences, les responsabilités.
L’équipe mise en scène :
- Le travail autour du plan de travail : les contraintes, les solutions.
- Les rapports à la scripte, les rapports au découpage.

Jour 2 : Les équipes (2/2)
L’équipe décoration :
- Les recherches : couleurs, matières, design…
- L’aspect collaboratif.
- Lumière et décor : une double intégration.

Jour 3 : Les listes de matériel
Etude technique du scénario.
Les listes de matériel et les besoins humains.
Le plan de lumière :
- Un peu d’histoire : Hollywood et les trois points.
- L’approche d’Alekan.
- Exercices pratiques.

Jour 4 : La simulation de rendu 3D (1/2)
Les bases Unity :
- Les principales fonctions du logiciel.
- Comprendre tous les enjeux du rendu 3D en temps réel et de son application dans le processus de pré-production.
Savoir utiliser le kit lumière mis à disposition dans Unity et l’exploiter concrètement dans un décor.

Jour 5 : La simulation de rendu 3D (2/2)
Approfondissement de Unity :
- L’import de projet 3D : bien paramétrer sa session avec les fichiers d’un chef décorateur, d’un studio, etc.
- Le mode timeline : intégrer des caméras, les animer.
- L’animation des lumières et personnages.
- L’export photo de plans et de stills.


SEMAINE 4 : La pratique

Jour 1 : Mise en pratique de la simulation
Les plans lumière, leur concrétisation : comment anticiper?
Mise en pratique de la simulation 3D de la lumière sur les décors choisis.

Jour 2 : Etude esthétique autour du scénario et plans lumière
Recherche iconographique.
Suite des exercices de plans de lumière.

Jour 3 : Les rapports aux comédiens
Comprendre le travail des comédiens à travers certaines de leurs pratiques et méthodes :
- Cas de l’école du « texte », issue du théâtre.
- Cas de la « méthode ».

Jour 4 : Le terrain
Découpage, repérages : savoir appréhender un décor, savoir le mettre en lumière.
Exercices de plans de lumière et de découpage.

Jour 5 : Le bilan
Rencontre avec le réalisateur du film étudié : son rapport à l’image, le rapport aux comédiens.
Projection du film.
Bilan de la formation.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Alternance d’exercices pratiques et d’enseignement théorique, accompagné de nombreux exemples concrets.
Rencontre avec les professionnels loueurs de matériels.

Cas pratique à partir d’un scénario. Analyse de résultats et critiques.

Supports fournis aux stagiaires

Documentation de cours théoriques.
Scénarios.
Constitution d'un carnet de bord.

1 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

Entretien individuel en fin de formation.

Formateurs

Frédéric SERVE Chef Opérateur

Formateur suppléant
Sabine LANCELIN

Nicolas MICHEL Set & Light designer

Informations pratiques
COURTS ONLE CHEF OPERATEUR : LA PREPARATION D’UNE FICTION ET PRATIQUE EN SIMULATION 3D
  • Du au
    Réf. Afdas : 1930654
Durée : 140h (20 jour s - 35.0h/semaine )
Lieu de formation : PARIS 18 (Ile-de-France)
Effectif : 7 stagiaires
Coût : 4930.00 €
Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.
Inscriptions
Nicolas BISSARDON 09 81 24 66 25
nicolas@courts-on.fr
www.courts-on.fr
Autres formations

Formations diplômantes

Pour effectuer une recherche, consultez le site du RNCP.

Autres formations

Vous pouvez effectuer une recherche élargie :

 

Page en cours de chargement, veuillez patienter...