RAMDAM UN CENTRE D'ART — Le cosmos polonais

Mots-clés associés : Intermittents artistes hors musiciens - mouvement / voix

L’objectif de ce stage est d’interroger la grande tradition dramatique et théâtrale polonaise afin d'y trouver des inspirations et des ressources pour le jeu.

Informations générales

Identification du stage

:

Comédiens - Danseurs - Performers

:

Ce stage s’adresse prioritairement à des comédiens professionnels. Il peut également accueillir des danseurs ayant une pratique importante du jeu théâtral, ou des artistes de scène au parcours atypique dont la présence serait un enrichissement pour le groupe.
Pré-requis, expérience professionnelle : une pratique importante du jeu théâtral

:

L’objectif de ce stage est d’interroger la grande tradition dramatique et théâtrale polonaise afin d'y trouver des inspirations et des ressources pour le jeu.

Les compétences techniques qu'on vise à obtenir chez les participants pendant le stage :
• savoir manier et utiliser dans le jeu les rythmes intérieurs et extérieurs variés
• acquisition et approfondissement des outils pour stimuler et convoquer plus grande organicité du corps dans le jeu ( la technique du centre imaginaire et ses dérivés)
• plus grande flexibilité et de la voix ( des techniques vocales : la respiration diaphragmatique, les résonateurs, le regard et la voix, le mouvement et la voix... etc.)
• la technique d'analyse d'une scène par l'action (objectifs, situation, séquences, perspective, événement, conflits etc...)
• la technique de « l'étude » : savoir l'utiliser dans le travail d'une scène ou d'un rôle
• et d'une façon plus générale : assimiler et faire converger les outils ci-dessus pour développer un jeu plus organique, revivifié et existant.

  • Du 19/08/2019 au 06/09/2019
    Réf. Afdas : 1930259

105h (15 jours - 35.0h/semaine - 4 jours d'interruption)
SAINTE FOY LES LYON (Auvergne-Rhône-Alpes)
14 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.


Sally Poulin — 0478596262
contact@ramdamcda.org
www.ramdamcda.org

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Partie 1.
La tradition théâtrale à laquelle j’appartiens, qui m’a formé et que je revendique, accorde à l’acteur une place centrale : il est le coeur même de l’action théâtrale, rien ne peut exister sur le plateau qui ne soit en relation étroite avec lui, avec les nécessités de son jeu.
Ces fameuses méthodes de l’Est tentent d’apprivoiser un mystère, celui du jeu vivant, impactant – en cerner les lois, en maîtriser l’authenticité dans son émergence comme dans sa répétition.
Nées de l’expérience de praticiens du plateau, toutes ont été conçues comme des outils au sens strict : elles sont là pour servir le jeu, stimuler l’imagination, développer l’authenticité émotionnelle, l’inscrire dans le corps.
Elles exigent de celui qui les met en oeuvre une attitude d’observation, d’attention et de curiosité passionnée pour le jeu lui-même. Elles assignent au jeu une seule mission : exister, faire exister la fiction, lui donner l’impact même de l’action réelle sur le spectateur.
Elles impliquent une éthique de travail particulière, faite de dévouement, de rigueur, d’interrogation sincère sur soi-même et sur son instrument – une interrogation qui a vocation à traverser la totalité de la personne. Cette éthique de travail a des conséquences artistiques décisives.
Naturellement, il ne s’agira pas pour moi de faire un exposé systématique de ces méthodes, mais plutôt d’offrir aux participants le fruit de mon parcours singulier : celui d’un comédien de l’Est, devenu pédagogue et metteur en scène en France, qui depuis de nombreuses années explore les problématiques du jeu d’acteur et leurs spécifités – là-bas comme ici.
Comment jouer sans jouer qu’on joue ? Comment échapper à la routine ? Comment échapper au théâtre de recherche de style, au théâtre de non jeu ? Redécouvrir, reconfirmer et réaffirmer “où ça se passe” : le tout est de parler une langue que l’acteur comprend, qui le stimule, qui lui donne envie de jouer encore et encore.


Partie 2.
Nous commencerons par une série d’improvisations. Elles permettront de nous familiariser avec la technique de l’utilisation d’un centre imaginaire et de la perspective de l'événement (A.Vassiliev) comme moteurs de l’action. Elles développeront la capacité à créer des séquences et à manier des rythmes intérieurs et extérieurs variés (M.Chekhov).
Elles stimuleront le sens de la composition.
La notion d’événement sera centrale. Qu'est-ce qui se passe ? Ou, autrement dit: qu’est-ce qui change? seront des questions sans cesse posées et reposées, par rapport aux pièces, aux scènes, aux répliques, aux silences.
Apparaîtra alors la problématique de l’action physique (Stanislavski, Grotowski) comme lieu d’expression et de circulation de contenus mentaux, émotionnels, intellectuels, voire spirituels. Nous chercherons l’impulsion de l’action à l’intérieur du corps.
Sera ensuite abordée la question de la répétition : comment reprendre une composition sans procéder par imitation extérieure de mouvements, de placements ou d’intonations, mais en élaborant au contraire le parcours intérieur qui l’a produite ? De plusieurs répétitions d’une composition émergera la partition. L’ensemble de cette étape vise à fournir au comédien une technique non d’imitation mais de recréation toujours vivante de l’action.
Ce travail aura une influence directe, comme par osmose, sur le travail simultané autour d’une sélection de scènes. Les modèles de jeu nés des expérimentations seront transposés naturellement dans le travail à partir d’un texte écrit.
Nous aborderons toute une palette des scènes. Il s’agira de concevoir et de composer une action dramatique qui exploite et déploie la complexité des scènes, du langage, du style et du sens, mais sans jamais se laisser enfermer par aucune de ces dimensions, c’est-à-dire sans jamais perdre le caractère organique, la vitalité propre qui donnent à l’action son existence scénique.
Les participants se verront proposer un choix de scènes provenant des grandes pièces du répertoire classique et contemporain. S'y trouveront des fragments de Shakespeare, Tchekhov, Eschyle, Gombrowicz, Barker et autres – l’enjeu étant de confronter ces méthodes à des dramaturgies aussi diverses que possible.
Chaque participant travaillera plusieurs fragments en fonction des désirs et des difficultés de chacun.

Les comédiens :
• dégageront la structure de la situation donnée, puis l’exploreront scéniquement, parfois avec leurs propres
mots, tout en s’approchant de plus en plus du texte de l’auteur. Ils découvriront ainsi la notion d’étude.
• chercheront des situations analogues et les exploreront scéniquement, composeront des variantes.
• chercheront à recréer le même sens, le même parcours intérieur, sans recourir à l’imitation du mouvement.
• tenteront de faire émerger une partition.
Nous insisterons sur la nécessité de jouer d’une façon organique et sur le sens de la composition.
Nous nous donnons également pour règle la possibilité de proposer aux comédiens d’autres expériences en fonction des difficultés et des intuitions du moment.


Partie 3.
Enfin chaque séance de travail comprendra, cela va de soi, échauffements, training, travail du corps, de la voix, de la respiration. Ce travail quotidien formera un tout technique avec les improvisations et les scènes.

Planning d'une journée type

chaque séance de travail comprendra échauffements, training, travail du corps, de la voix, de la respiration. Ce travail quotidien formera un tout technique avec les improvisations et les scènes.

10h – 11h – le training ( corps et voix)

11h -12h30 – le travail que je nomme Structures du jeu

(En petits groupes les acteurs exécutent des structures du jeu qui convoquent le rythmes intérieurs et extérieurs, les séquences, le contact, les événements etc... Plusieurs groupes travaillent simultanément. Pour que ce travail fonctionne bien, le nombre optimal des participants est quatorze.)

pause

14h -18h30 – travail des propositions scéniques des acteurs, en utilisant des techniques proposées

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Méthode pédagogique : Méthodes théâtrales de l’Europe de l’Est (cf programme détaillé)

1. Première semaine du stage :
• formation du groupe avec un souci constant d'ouverture et d’homogénéité
• premières improvisations et exercices en vue d'évaluer les besoins techniques des
participants
• introduction progressive des Structures du jeu
• présentation de travaux demandés à préparer avant le stage ( les monologues)
• introduction de vocabulaire de travail commun
• premières propositions scéniques, introduction de la technique « d'étude » et du monologue intérieur
• formation de petits groupes de travail ( deux, trois, quatre acteurs par groupe) . Chaque participant pourra faire partie de plusieurs groupes. Le nombre optimal de comédiens pour que cette démarche fonctionne est quatorze.


2. Deuxième semaine du stage :
• les Structures du jeu dans le training deviendront de plus en plus complexes
• il sera demandé d'approfondir les propositions de scènes en utilisant les techniques du monologue intérieur, d'étude et autres
• sera abordé la question de la répétition : comment créer le même sens, sans recourir à l'imitation du mouvement ( parcours intérieur)


3. Troisième semaine du stage :
• les Structures du jeu dans le training seront enrichies de fragments de scènes, des associations personnelles et des chants
• les participants tenteront de faire émerger la partition de scène donnée
• présentations et analyses des moments difficiles : tentatives de rendre le jeu de plus en plus organique à l’intérieur d'une partition
• vers la fin de la semaine : présentations et analyses de la totalité des travaux

Supports fournis aux stagiaires

livres et textes de Shakespeare, Tchekhov, Eschyle, Barker, Witkiewicz, Stanislavski, Grotowski.

Moyens techniques : plateau du grand studio de ramdam (plancher de danse sur double lambourdage en châtaigner clair de 240m2 / 20m d’ouverture x 12m), système de diffusion sonore amplifié, gradins, loge, petit studio pour étirements et travail de groupe, douches...
Espace de travail équipé d'une bibliothèque et vidéothèque.

• Le personnel : les 2 salariés de RAMDAM, UN CENTRE D’ART sont à la disposition des stagiaires et du formateur pour l’ensemble des questions administratives (inscriptions, financement de la formation, prises en charge Afdas, …) et pour les accueillir pendant la semaine (présentation du lieu et de son activité, règles de vie commune, entretien des locaux, hébergement, conseils et informations sur la région lyonnaise et les services à proximité de RAMDAM, UN CENTRE D’ART...).

• Un livret d’accueil est envoyé aux stagiaires avant leur arrivée. Ce livret répertorie toutes les informations importantes à connaître concernant RAMDAM, UN CENTRE D’ART et ses alentours.

1 stagiaires par poste de travail

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

La présence des stagiaires est suivie grâce à une fiche de présence.

Tout au long du stage, des bilans hebdomadaires à chaud sont mis en places avec le formateur (rythme, méthode pédagogique, contenu, satisfaction globale...). Les stagiaires seront amenés régulièrement à présenter des travaux et mettre en pratique leurs nouvelles connaissances. Un suivi des compétences acquises en cours de formation permettra au formateur de réorienter le travail sur les points plus difficilement acquis.
Les stagiaires seront également amenés à rédiger un bilan-questionnaire à froid sur le stage, grâce à une grille développée en lien avec le formateur, sur les compétences visées, celles acquises, les méthodes du formateur.

Formateurs

Jerzy Klezyk Metteur en scène - comédien - formateur de théâtre