Revenir à la liste

EGAE D'EGAL A EGALE — CAT - Mettre en oeuvre un plan d'actions en matière de violences et harcèlements sexistes et sexuels (VHSS) et évaluer ses effets au sein de sa structure - 100% DISTANCIEL

Publié le 07/12/2021 — Produit n° 002896

: RESSOURCES HUMAINES - PAIERESSOURCES HUMAINESGESTION DES RESSOURCES HUMAINES HARCELEMENT TRAVAIL

Cette formation vise à outiller les employeurs et les responsables de ressources humaines pour mettre en place des mesures de prévention et de traitement des violences sexistes et sexuelles dans leur structure, conformément à leurs obligations légales.

Informations générales

Profil professionnel des stagiaires


Intermittents, Auteurs, Journalistes pigistes, Salariés des entreprises adhérentes

:
AUDIOVISUEL, CINÉMA, DIVERS, ÉDITION, SPORT, GOLF, HOTELLERIE DE PLEIN AIR, PRESSE, LOISIRS, AGENCE DE MANNEQUINS, ORGANISME DE TOURISME, PUBLICITÉ, SPECTACLE, TELECOM, CASINO

:

Aucun

Identification du stage

:
Formation à distance

:

Toutes personnes exerçant des responsabilités de direction ou de ressources humaines des secteurs suivants :
- Audiovisuel
- Distribution de films
- Exploitation cinématographique
- Distribution directe
- Éditions
- Espaces de loisirs, d’attractions et culturels
- Presse écrite et agences de presse
- Publicité
- Spectacle vivant
- Sport
- Golfs
- Hôtellerie de plein air
- Organismes de tourisme
- Casinos
- Télécommunications

:
Plan de développement des compétences

:

Acquérir une culture commune pour prévenir et agir contre les violences et harcèlements sexistes et sexuels dans son environnement de travail.
1.  Connaître le cadre et les définitions
2. Comprendre les conséquences et les mécanismes
3. Détecter des situations de violences
4. Savoir réagir à un fait de violence sexiste ou sexuelle
5. Identifier les responsabilités employeur
6. Mettre en place un plan de prévention des violences sexistes et sexuelles dans sa structure
7. Connaître les éléments clés pour communiquer sur la thématique
8. Savoir accueillir la parole d'une personne victime et signaler les faits
9. Connaître les dispositifs pour accompagner et orienter
10. Identifier des pistes d'action, savoir les évaluer et mobiliser les équipes

Durée de la formation : 21 heures


Moïra TULLOCH —
afdas@groupe-egae.fr
www.groupe-egae.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Programme de la formation

9h30 - 9h45 : introduction
Présentation des objectifs de la session, des règles de la formation, notamment la bienveillance et demande de ne pas citer de cas individuels identifiables, programme et tour de table ou d’écran

9h45 - 10h30 : les définitions les VHSS
Présentation des différentes définitions de l’agissement sexiste, harcèlement sexuel, agression sexuelle, viol et des chiffres clés

10h30 - 11h : les conséquences des VHSS
Réflexion en groupes aux différentes conséquences des violences sexistes et sexuelles à trois niveaux : les individus, les équipes de travail et l’organisation.

11h - 11h15 : pause

11h15 - 11h45 : les mécanismes des violences
A l’aide d’une histoire écrite, les stagiaires identifient les différentes étapes des mécanismes des violences : séduction, isolement, dénigrement, inversion de la culpabilité, violences, assurer son impunité, que l’on retrouve dans de nombreuses histoires de VHSS

11h45 - 12h15 : les obligations de l’employeur et les procédures
Rappel des obligations de l’employeur en matière de prévention des VHSS et les 3 procédures existantes : disciplinaire, pénal et civile ainsi que les sanctions disciplinaires existantes

12h15 - 13h : études de cas

13h - 14h : pause déjeuner

14h - 14h15 : anti-sieste
Jeu sous forme de batailles de questions

14h15 - 15h : comment agir - prévenir les VHSS au travail
Brainstorming sur les différentes modalités de prévention en interne : communiquer, se former, mais aussi être soi-même exemplaire et disponible quand on est en responsabilité

15h - 15h30 : comment agir - détecter les VHSS au travail
Quels sont les meilleurs moyens de détecter les VHSS ? Identifier les signaux faibles, identifier les personnes à risques, poser la question. Identification de ces éléments à l’aide d’études de cas

15h30 - 15h45 : pause

15h45 - 16h45 : comment agir - Réagir face aux VHSS au travail
Quels mots utiliser si quelqu’un·e vient nous parler d’une situation de VHSS ? Que faire en fonction de la gravité des faits. 2 études de cas, une sur l’agissement sexiste et l’autre sur des faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel permettent de donner des solutions.

16h45 - 17h15 : comment agir - Orienter la personne victime ou témoin
Qui sont les contacts clés en interne de l’organisation et en externe de l’organisation ? Identification des personnes référentes et les personnes de confiance au sein de la structure et l’on donne les contacts en externe (Défenseur des droits, 3913, Police, Justice…)

17h15 - 17h30 : Conclusion et évaluation
Tour de table oral et évaluation écrite

Modalités d’évaluation
A l’issue de la formation, un échange verbal permet d’évaluer la formation à chaud puis un questionnaire d’évaluation anonyme en format papier ou en ligne à l’aide d’un QR code afin de collecter les points de vue et la satisfaction à chaud. L’échange permet d’identifier d’éventuelles attentes spécifiques pour la journée 2.

Journée 2

9h30 - 9h45 : introduction
Présentation des objectifs de la journée de formation, rappel du cadre et règles collectives

9h45 - 10h10 : les définitions les VHSS
Rappel des différentes définitions des VHSS à l’aide d’un quiz sur les définitions et les chiffres clés. Rappel des obligations de l’employeur : prévenir, faire cesser et sanctionner les VHSS

10h10 - 10h25 : Les étapes du protocole lutte contre les VHSS
La formatrice ou le formateur présente les différents éléments d’un protocole de prévention et de traitement des VHSS à l’aide d’une bonne pratique

10h25 - 11h10 : mettre en place un plan de prévention des VHSS
Brainstorming sur les différentes actions qui peuvent être mises en place pour prévenir les VHSS et exemples de bonnes pratiques : plaquettes de communication, plan de prévention, sondage anonyme en ligne, etc.…

11h10 - 11h25 : pause

11h25 - 12h : Mettre en place un protocole de signalement
Travaux en groupe pour identifier les différentes étapes de la remontée et de la gestion des signalements à mettre dans un protocole interne. La formatrice présente un exemple de protocole.

12h - 13h : Feuille de route
Chaque groupe rédige un plan pour son protocole interne de prévention et de signalement et le présente aux autres.

13h - 14h : pause déjeuner

14h - 14h15 : anti-sieste
Jeu sous forme de batailles de questions

14h15 - 14h45 : réagir face à une situation de VHSS
A l’aide d’une étude de cas filmée, on identifie les conséquences des VHSS sur la personne, les signaux d’alerte et on qualifie la situation. On réfléchit collectivement à ce que la structure aurait pu mettre en place pour traiter cette situation

14h45 - 15h15 : détecter et accueillir la parole : les bons mots
Les personnes victimes de violences utilisent souvent des mots qui banalisent les VHSS par exemple « dragueur lourd » ou « comportements inappropriés ». A l’aide d’un exercice on relie ces mots à des faits de violences (possibles).

15h15 - 15h45 : Accueillir la parole
Que dire à une personne victime et que ne pas dire ? A partir d’une étude de cas on identifie ce que l’on peut dire à une personne qui vient se confier.

15h45 - 16h : pause

16h - 16h30 : signaler une situation de VHSS
Identification des interlocuteurs au sein de la structure et l’on rédige un mail de signalement à partir de l’étude de cas vue précédemment. Cette séquence permet d’identifier les éléments importants à communiquer.

16h30 - 16h45 : que faire si la victime ne veut pas signaler ?
Identification des arguments qu’on peut mobiliser si la personne ne souhaite pas signaler et les possibilités pour nous, par exemple signaler de façon anonyme.

16h45 - 17h15 : quelles sont les étapes de l’enquête
La formatrice ou formateur explique les différentes étapes de l’enquête interne et de la procédure disciplinaire.

17h15 - 17h30 : préparation de l’intersession et évaluation
La formatrice ou le formateur conclut la journée en donnant les consignes pour le travail d’intersession. Il/elle s’assure que tout le monde peut le mettre en œuvre. Un tour de table est organisé sur la formation et une évaluation écrite est réalisée.

Durée et travail d’intersession pour chacune des intersessions envisagées
Entre les jours 2 et 3, les stagiaires sont invité.e.s à tester les propositions d’actions imaginées pendant la formation. L’objectif est de démarrer au moins une ou deux actions concrètes au sein de sa structure dans le domaine de la prévention ou la prise en charge des violences.
A la sortie de la journée 2 de formation, les stagiaires prennent un engagement écrit de mettre en place telle ou telle action. Ces engagements sont individuels, ils peuvent être partagéd avec le reste du groupe et centralisés par la formatrice ou le formateur. Ce sont par exemple lancer un groupe de travail, imaginer une campagne de communication interne, créer une boite de signalement, créer une cellule d’écoute, lancer un plan de formation interne….

L’intersession dure deux mois. Pendant cette durée, les stagiaires sont invité.e.s à lancer le ou les chantiers de leurs choix au sein de leur structure. Tout au long du processus, on les invite à noter plusieurs éléments :
1. Ce qui fonctionne facilement
2. Les personnes alliées au processus
3. Les difficultés
4. Les résistances ou les objections reçues

Ces différents éléments seront ensuite racontés et discutés collectivement lors de la journée 3 afin de partager les expériences des réussites et des défis et de trouver collectivement des stratégies pour faire avancer les défis et contourner les résistances et les objections.


Journée 3

9h30 - 9h45 : introduction
Présentation des objectifs de la session, des règles de la formation, notamment la bienveillance et demande de ne pas citer de cas individuels identifiables, programme et tour de table ou d’écran

9h45 - 10h15 : retour sur la journée 2
Tour de table sur les retours suite à la journée 2, quels sont les acquis, quelles sont les questions-que les stagiaires continuent de se poser. La formatrice ou formateur y répond.

10h15 - 11h15 : Échanges de pratique, protocoles internes (travail d’intersession)
Chacun, chacune fait un retour d’expériences.
Échanges de pratiques à partir de la grille d’analyse élaborée pendant l’intersession qui invite à mettre en place 1 ou 2 actions concrètes et à les analyser selon 4 questions.
1. Ce qui fonctionne facilement
2. Les personnes alliées au processus
3. Les difficultés
4. Les résistances ou les objections reçues

11h15 - 11h30 : pause

11h30 - 12h : adoption et mise en place du protocole interne
Identification des prochaines étapes pour la mise en place d’un protocole en interne de son organisation et les conditions pour y parvenir. Qui mobiliser ? Quels sont les défis, quelle sont les étapes ?

12h - 13h : Communiquer et savoir répondre aux objections
Identification des étapes indispensables à une stratégie de communication interne à mettre en place et les objections qui peuvent émerger face à la mise en place d’actions de prévention des VHSS et les différents arguments pour y répondre à l’aide de l’exercice des cartes d’objections. Cet exercice permet d’identifier les différentes objections qui peuvent être reçues lorsque l’on met en place des actions pour lutter contre les VSS. Liste des remarques possibles de la part des équipes, puis par groupe on identifie les arguments et les stratégies pour y répondre.

13h - 14h : pause déjeuner

14h - 14h15 : anti-sieste
Jeu sous forme de batailles de questions

14h15 - 14h45 : communiquer auprès des équipes
Identification des conséquences des VHSS sur les équipes (rappel de la J1) et des différentes actions que l’on peut mettre en place pour communiquer et rassurer les équipes qui sont confrontées à des faits de VHSS de façon indirecte. La formatrice, formateur donne des exemples.

14h45 - 15h30 : évaluer les impacts d’une politique de prévention des VHSS
Les personnes victimes de violences utilisent souvent des mots qui banalisent les VHSS par exemple « dragueur lourd » ou « comportements inappropriés ». A l’aide d’un exercice on relie ces mots à des faits de violences (possibles).

15h30 - 15h45 : pause

15h45 - 16h30 : mobiliser les équipes sur les VHSS
Identification des personnes et outils à mobiliser pour créer une dynamique interne sur les VHSS

16h30 - 17h15 : étude de cas récapitulative
Une étude de cas permet de rappeler les différentes étapes et les règles à adopter dans la gestion de signalement pour des faits de VHSS

17h15 - 17h30 : conclusion et évaluation
Tour de table oral et évaluation écrite

A l’issue de la formation, un échange verbal permet d’évaluer la formation à chaud puis un questionnaire d’évaluation anonyme en format papier ou en ligne à l’aide d’un QR code afin de collecter les points de vue et la satisfaction à chaud.
A l’issue de la formation, les stagiaires reçoivent par mail le support de formation. Quelques mois après, un lien vers un questionnaire de validation des acquis leur est envoyé par mail. Il est composé de questions sur la validation des connaissances et sur l’utilisation des éléments de la formation.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Travailler sur la prévention et le traitement des violences et les harcèlements sexistes et sexuels, est un sujet difficile qui peut toucher les individus de façon personnelle. Dès le départ, les formatrices et les formateurs posent un cadre de bienveillance et demandent aux stagiaires de pas citer de cas individuels identifiables et de ne pas témoigner devant les autres d’une situation qui leur serait arrivée.
Notre équipe adopte une approche dynamique et non-culpabilisante sur les violences. L’objectif est de donner envie de faire et non de braquer. A travers des outils ludiques et en faisant systématiquement preuve d’humilité, les formatrices déclenchent l’envie d’agir.

La stratégie adoptée par le groupe Egaé se décline toujours en 3 étapes, qui permettent à chacune et chacun de progresser au fur et à mesure de la formation : identifier, comprendre, agir.

IDENTIFIER : •Identifier les différents faits de violences et de harcèlements sexistes et sexuels •Connaître le cadre légal

COMPRENDRE : •Les conséquences des violences •Les mécanismes

PREVENIR : •Prévenir et détecter •Réagir et accueillir la parole •Signaler •Traiter les situations

Pour qu’une formation soit efficace, l’adulte apprenant.e doit comprendre, être impliqué.e, faire le lien avec sa réalité, être respecté.e. Le groupe Egaé veille donc à diversifier les méthodes d’apprentissage et les supports. Nous favorisons systématiquement les supports pédagogiques permettant aux stagiaires de lire, voir et entendre. Dès que possible, nous mettons les stagiaires en petits groupes pour un échange et créons des mises en situation et des études de cas.

Supports et ressources fournis aux stagiaires

A l’issue de la formation, les stagiaires reçoivent le support de formation avec un lien vers un questionnaire de validation des acquis en ligne.
Une liste de ressources (liens, guides, études, outils) est également envoyée.

Niveau visé après la formation

AUTRE

Sessions

A distance

Du 15/11/2022 au 01/02/2023
00000 - 100% A DISTANCE