Revenir à la liste

LES ESCALES BUISSONNIERES — IDS-AV27-1-Auteur/réalisateur de documentaire pour la télévision

Publié le 27/04/2021 — Produit n° 002358

: AUDIOVISUEL - CINEMAECRITURE - REALISATION AUDIOVISUEL LE CINEMACONCEPTION - ECRITURE AUDIOVISUELLE CINEMA ECRITURE DE DOCUMENTAIRE

Positionner et structurer son projet de film de façon judicieuse, notamment en fonction des attentes des diffuseurs et producteurs
Développer et rédiger un dossier de présentation de film documentaire pour la télévision convaincant
Partager de façon claire son projet documentaire à l’écrit et à l’oral pour convaincre partenaires et décideurs

Informations générales

Profil professionnel des stagiaires


Intermittents (Techniciens du cinéma et de l’audiovisuel)

:
AUDIOVISUEL, CINÉMA

:

Avoir déjà écrit et/ou réalisé un film documentaire ou posséder une expérience professionnelle dans le domaine du film documentaire (que ce soit en écriture, production, tournage ou postproduction)
Etre porteur d’un projet de film documentaire pour la télévision en cours de développement (premiers repérages, recherches bibliographiques, investigations déjà effectuées avant l’entrée en formation).

Identification du stage

:
Formation en présentiel

:

Auteurs
Réalisateurs
JRI

:
Plan de développement des compétences

:

Identifier et maitriser l’environnement professionnel de l’auteur de documentaire pour la télévision en vue de positionner et structurer son projet de film de façon judicieuse, notamment en fonction des attentes des diffuseurs.

Appliquer les outils de recherche propres au documentariste

Adapter un sujet (enquête, livre, etc…) en film documentaire

Développer et rédiger un dossier de présentation de film documentaire pour la télévision convaincant

Partager de façon claire son projet documentaire à l’écrit et à l’oral pour convaincre partenaires et décideurs

Durée de la formation : 70 heures


Julie Menegaux — 06 40 28 54 12
contact@escalesbuissonnieres.fr
www.escalesbuissonnieres.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

JOUR 1
PRÉSENTATIONS
Présentation du formateur référent et de son parcours
Présentation de la formation dans ses objectifs et son déroulé
Présentation des stagiaires. Présentation du projet de film documentaire de chaque stagiaire

MISE EN PERSPECTIVE DE L’ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL DE L’AUTEUR DE DOCUMENTAIRE POUR LA TÉLÉVISION
Les relations avec le producteur
Les relations avec le diffuseur
Mise en lumière des attentes et du niveau d’exigence de ces différents interlocuteurs
Cette présentation sera illustrée par une étude de cas :
Le formateur présente aux stagiaires différents dossiers de présentation de documentaires précédemment soumis à des producteurs ou diffuseurs et qui ont su ou non convaincre leurs lecteurs.
Identification des erreurs les plus souvent constatées et du niveau d’exigence des différents lecteurs. Analyse / commentaires.
La nécessité pour l’auteur de répondre aux exigences de ses interlocuteurs :
Connaître l’attente des diffuseurs (politique éditoriale et cases TV) et savoir positionnner son projet en conséquence dès sa génèse et la phase d’écriture
Maîtriser la conception et la rédaction du dossier de présentation et de ses différents éléments (synopsis, résumé, note d’intention, etc…)
Savoir présenter son projet à l’oral, comme à l’écrit

DÉBAT- DISCUSSION
Comme bilan de cette première demi-journée, une réflexion collective sera menée autour du thème : « marketer » son projet, est-ce le salir ?

RAPPELS / FONDAMENTAUX POUR « PARTIR DU BON PIED » : AVANT L’ÉCRITURE, SAVOIR OPTIMISER RECHERCHES, INVESTIGATIONS ET BIBLIOGRAPHIE
Comment faire en sorte que toute la matière du « réel » soit recueillie avant le travail d’écriture.
Proposition par le formateur d’une méthodologie efficace pour les recherches et la bibliographie.
Atelier pratique collectif :
Les participants partagent l’état des lieux des recherches et enquêtes menées pour leur projet et exposent la méthodologie utilisée pour ces dernières.
Débat/Discussion
Analyse par le formateur des points forts et des carences des recherches et des méthodologies mises en place pour chacun. Commentaires.

RAPPELS / FONDAMENTAUX POUR « PARTIR DU BON PIED » : LES BASES DE LA DRAMATURGIE
Rappels théoriques essentiels autour de la narration et de la structure en documentaire.
Atelier pratique collectif :
Les participants exposent l’histoire qu’ils veulent raconter grâce à leur projet.
Débat/Discussion
Analyse par le formateur des histoires portées par les projets. Commentaires.

RAPPELS / FONDAMENTAUX POUR « PARTIR DU BON PIED » : STYLES ET UNIVERS
Etude de la grammaire cinématographique dominante ou acceptée en documentaire à la télévision.
Analyse des styles et univers des documentaires de télévisons

JOUR 2
CONNAÎTRE LES POLITIQUES ÉDITORIALES ET LES « CASES » DES DIFFÉRENTES CHAÎNES DE TÉLÉVISION.
Etat des lieux du documentaire pour la télévision en France.
Présentation des politiques éditoriale des différentes chaînes en termes de documentaire : France 2, France 3, France 5, chaînes de la TNT, chaînes régionales et locales.
Analyse des « cases » documentaires chez les diffuseurs principaux et secondaires.
Les attentes en termes de dossiers, en termes d’écriture
Analyse des formats et des besoins de chaque case. Visionnage d’extraits de films programmés dans certaines cases.
Tour d’horizon des ressources disponibles pour se tenir au courant des évolutions.
Echanges et conseils

JOUR 3
DÉFINIR SON PROJET DE FILM / CHOISIR LE TRAITEMENT DE SON SUJET
Le sujet n’est pas le projet : prendre conscience qu’un même sujet peut être traité de façons très différentes.
Visionnage d’extraits de films aux thèmes très proches mais aux traitements radicalement différents. Analyse / Commentaires
Exercice pratique :
A partir de sujets donnés par le formateur, chaque stagiaire imagine et définit un projet possible.
Restitution au groupe. Analyse de chaque projet par le formateur / commentaires
Savoir définir son projet de film et choisir un traitement
Le formateur transmet une méthodologie pour définir le traitement de son sujet, grâce notamment à la mise en place d’un entonnoir de décisions proposant des question simples.

EXERCICE PRATIQUE
Mise en place d’un entonnoir de décisions : en répondant à des questions simples, les stagiaires définissent peu à peu leur projet à partir du sujet qu’ils ont choisi et parviennent à un projet défini et comparable à quelque chose de « reconnaissable » par des partenaires potentiels.

DÉBAT- DISCUSSION
Comme bilan de la matinée, une réflexion collective est menée : liberté de l’auteur versus les cases de télévision. Aspects artistiques versus intérêts économiques.

LES ÉLÉMENTS DU DOSSIER DE PRÉSENTATION : LE RÉSUMÉ
Le résumé : savoir donner envie en quelques mots. Sa place dans le dossier documentaire, son usage. Règles et méthodologie pour écrire un résumé « performant ».
Etude de cas issus de l’expérience du formateur ou de celle des stagiaires. Analyse par le formateur de résumés contenus dans des dossiers de films documentaire ayant connus ou non une issue positive.
Exercice : chaque stagiaire écrit le résumé d’un film connu. Analyse et commentaires du formateur.
Mise en pratique :
Les stagiaires écrivent une première version du résumé de leur projet en cours sous la direction du formateur. Restitution collective du travail. Analyse, commentaires du formateur.

JOUR 4
LES ÉLÉMENTS DU DOSSIER : LE SYNOPSIS
Le synopsis, sa place dans le dossier documentaire, son usage. Règles et méthodologie pour écrire un bon synopsis.
Etude de cas issus de l’expérience du formateur ou de celle des stagiaires. Analyse par le formateur de synopsis contenus dans des dossiers de films documentaire ayant connus ou non une issue positive.
Exercice : chaque stagiaire écrit le synopsis d’un film connu. Analyse et commentaires du formateur.
Mise en pratique :
Les stagiaires écrivent une première version du synopsis de leur projet sous la direction du formateur. Restitution collective du travail. Analyse, commentaires du formateur.

LES ÉLÉMENTS DU DOSSIER : LE SÉQUENCIER
Le séquencier, sa place dans le dossier documentaire, son usage. Règles et méthodologie pour établir correctement un séquencier.
Etude de cas issus de l’expérience du formateur ou de celle des stagiaires. Analyse par le formateur de séquenciers contenus dans des dossiers de films documentaire ayant connus ou non une issue positive.
Exercice : chaque stagiaire écrit le séquencier d’une séquence projetée. Analyse et commentaires du formateur.
Mise en pratique :
Les stagiaires écrivent une première version du séquencier de leur projet sous la direction du formateur. Restitution collective du travail. Analyse, commentaires du formateur.

DÉBAT - DISCUSSION
Comme bilan de la journée, réflexion collective autour du thème : comment écrire quelque chose qui n’a pas eu lieu ? Comment anticiper le réel ?

JOUR 5
LES ÉLÉMENTS DU DOSSIER : LA NOTE D’INTENTION
La note d’intention, sa place dans le dossier documentaire, son usage. Règles et méthodologie pour écrire la note d’intention.
Etude de cas issus de l’expérience du formateur ou de celle des stagiaires. Analyse par le formateur de notes d’intention contenues dans des dossiers de films documentaire ayant connus ou non une issue positive.
Exercice : chaque stagiaire écrit la note d’intention d’un film connu. Analyse et commentaires du formateur.
Mise en pratique :
Les stagiaires écrivent une première version de la note d’intention de leur projet en cours sous la direction du formateur. Restitution collective du travail. Analyse, commentaires du formateur.

LE « DESIGN » DU DOSSIER
Rappel de règles graphiques de base
Apprendre à choisir les bons visuels en fonction de son projet
Etablir une relation entre la future direction artistique du film et la charte graphique du dossier
Tour d’horizon des ressources disponibles pour illustrer les dossiers.
Etude de cas issus de l’expérience du formateur ou de celle des stagiaires. Analyse par le formateur du design de dossiers de film documentaire ayant connus ou non une issue positive.

LE TITRE ET LES PHRASES D’ACCROCHE
L’importance du titre. Trouver son titre
Trouver et placer des phrases d’accroche.
Evaluer la pertinence de faire appel à des documentaires référents
Exercice pratique : brainstorming.
Sous la direction du formateur, un brainstorming est mené collectivement pour trouver un titre pertinent et convaincant au projet de chaque stagiaire.

DÉBAT / DISCUSSION. BILAN DE LA PREMIÈRE SEMAINE DE FORMATION
Analyse d’échanges vécus entre auteur et producteur
Retour sur les notions appréhendées et les exercices de cette première semaine.
Comme bilan de la journée, réflexion collective autour du thème : quelles sont les limites du dossier ?

JOUR 6
LE PITCH. COURS THÉORIQUE
Soutenu par un support de cours de 30 pages, le cours théorique développe trois aspects :

Le discours :
Objectif du pitch
Attentes des interlocuteurs
Structure du discours :
Choix du vocabulaire
Identification des points saillants du projet
Outils narratifs de l’oral

La prise de parole :
Contraintes et libertés
Gestion du temps
Gestion du stress
Gestion du corps

Les questions & réponses :
Les questions bienveillantes
Les questions complexes, peu claires ou hors sujet
Les questions malveillantes
La reformulation et la position de médiateur
La gestion du temps des réponses

LE PITCH. EXERCICES PRATIQUES
De la Théorie à la Pratique :
Les participants disposent de 10 mn pour préparer le pitch d’une œuvre audiovisuelle existante : film, série TV, documentaire… de leur choix, classique ou récente.
Ils doivent mettre en œuvre trois aspects vus dans le support de cours :
La structure du discours en cinq points,
Les points forts de l’œuvre,
L’utilisation des références.

Entraînement aux questions & réponses :
Mise en œuvre des outils du support de cours. Les participants s’entraînent à répondre :
Aux questions fermées (oui / non)
Aux questions complexes
Aux questions malveillantes
Leur attention est également attirée sur le temps de réponse.

NOTE : entre le Jour 6 et le Jour 9, les stagiaires préparent un pitch de leur projet sur la base du cours théorique

LE TEASER VIDÉO
Etudes des objectifs du teaser
Règles et méthodologie
Exemples de Teaser
Exercices autour de projets actuels ou passés

JOURS 7 ET 8
ATELIER PRATIQUE INDIVIDUEL : RÉDACTION DU DOSSIER DE PRÉSENTATION
Sous la direction du formateur qui met en place un suivi personnalisé, chaque stagiaire met en pratique les notions présentées lors des jours 3,4 et 5, et se forme par la pratique à l’écriture spécifique d’un dossier de présentation de cinq pages, en s’exerçant à :
Rédiger les éléments du dossier : résumé, note d’intention, synopsis, séquencier
Mettre en forme son dossier en respectant les règles de « design » présentées lors du jour 5
Chaque avancée dans le travail est analysée et commentée par le formateur qui détermine les axes d’amélioration.

JOUR 9
LE PITCH. MISE EN PRATIQUE
Les participants ont profité de deux jours de battement entre le cours sur le pitch (jour 6) pour rédiger un premier pitch.
Chaque stagiaire pitche son projet devant une caméra.
Chacun dispose de 5 minutes de pitch, suivies de 5 minutes de questions et réponses en tête-à-tête (auquel assiste le groupe) avec la formatrice.
À l’issue de la séance de prises de vues, l’ensemble du groupe visionne les présentations. Chaque pitch est suivi d’un tour de table où les autres participants posent des questions et suggèrent des améliorations.
Cet exercice est radical pour montrer aux participants ce qu’ils peuvent améliorer. En règle générale, ils sont eux-mêmes leurs plus féroces critiques et intègrent aussitôt les améliorations nécessaires.

LA PHRASE D’ACCROCHE
Nous élaborons ensemble des éléments pour constituer une phrase d’accroche efficace, attrayante et juste.
Identification des mots importants et de l’atmosphère du projet. Modes de formulation.

LE PITCH DANS L’ASCENSEUR
Le stagiaire monte dans un ascenseur fictif avec le producteur idéal pour son projet. Il a jusqu’au sixième étage pour convaincre un interlocuteur distrait et pressé

JOUR 10
MISES EN SITUATION RÉELLE
Rencontre avec un producteur
Chaque stagiaire présente son projet et répond aux questions d’un producteur qui a déjà pris connaissance du dossier de présentation réalisé lors des jours 7 et 8, dans le cadre d’une simulation de rendez-vous professionnel, en présence des autres stagiaires.
Rencontre avec deux diffuseurs (responsables des productions documentaires de chaîne TV)
Chaque stagiaire présente son projet et répond aux questions de deux diffuseurs qui ont déjà pris connaissance du dossier de présentation réalisé lors des jours 7 et 8, dans le cadre d’une simulation de rendez-vous professionnel, en présence des autres stagiaires.
Analyses / commentaires des intervenants
A l’issue des rencontres, les intervenants producteur et diffuseur font une analyse de la présentation, du dossier et du projet de chaque stagiaire.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
Déterminer les critères pour s’orienter vers un producteur en fonction de son projet
Méthodologie pour reprendre son dossier pour un autre diffuseur, une autre case ou une autre durée.
Evocation des cas particuliers : les projets atypiques, les adaptations, l’écriture à plusieurs, les collections, les projets internationaux, les déclinaisons sur plusieurs médias.
Echanges sur le fonctionnement des unités documentaires.
Foire aux questions

BILAN
Résumé des grandes notions abordées.
Bilan pédagogique.
Conseils et ressources

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

METHODES PÉDAGOGIQUES
Alternance d’exposé et d’exercices de mise en pratique des notions présentées (ateliers pratiques individuels ou collectifs)

Entraînement
Chaque stagiaire s’entraîne à la rédaction d’un dossier de présentation et de ses différents éléments lors des jours 7 et 8.

Entretien avec des professionnels
Des échanges sont menés régulièrement avec les formateurs, tous des professionnels expérimentés en activité, sur le métier d’auteur de documentaire et sur les attentes de la profession.

Mise en situation réelle
Lors des simulations de rendez-vous professionnels organisés Jour 10

Débat / Discussion

Le travail est systématiquement personnalisé :
en fonction des spécificités de chaque stagiaire
en fonction des spécificités de chaque projet

Supports et ressources fournis aux stagiaires

MOYENS TECHNIQUES
1 grande salle de travail
3 salles d’entretien individuel (Jour 10)
1 connexion internet
1 imprimante laser + toner pour impression des dossiers de présentation réalisés jours 7 et 8
1 vidéo projecteur + écran large pour les visionnages d’extraits de films documentaires servant d’exemples et/ou de sujets d’études
1 caméra type Canon 5D Mark II + pied (pitch vidéo)

Les stagiaires ont accès en ligne à tous les documents pédagogiques (supports de cours, documents de travail, etc…) via une plateforme pédagogique (extranet), sur laquelle un espace personnel et sécurisé est mis à leur disposition.

SUPPORTS DE TRAVAIL
Dossiers de présentation de films documentaire précédemment soumis à des producteurs ou diffuseurs (utilisé pour l’étude de cas du jour 1)
Support de cours d’une trentaine de pages concernant le pitch
Films documentaires et extraits de films documentaires

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES
Un document-ressources d’une trentaine de pages est fourni aux stagiaire en fin de formation. Celui-ci résume les notions principales de la formation et fournit un panel de conseils et ressources favorisant une bonne mise en application en situation professionnelle des compétences acquises.

Niveau visé après la formation

AUTRE

Sessions

Auvergne-Rhône-Alpes

Du 25/04/2022 au 06/05/2022
69903 - Lyon