Revenir à la liste

I&M ACADEMIE — IDS-AI14-5- L'improvisation longue

Publié le 04/05/2021 — Produit n° 002379

: ART DRAMATIQUE-DANSE-AUTRES SPECTACLESTECHNIQUES ACTEUR COMEDIENSTYLES DE JEU ACTEUR COMEDIEN STYLE DE JEU IMPROVISATION

A la fin de la formation, le stagiaire sera capable de :
- ne pas avoir peur du vide, accepter l'absence de proposition
- se débarrasser des mouvements et langages parasites
- démarrer une scène avec une proposition de jeu forte
- développer l'endurance pour improviser sur le long terme
- faire confiance à son état émotionnel

Informations générales

Profil professionnel des stagiaires


Intermittents (Artistes interprètes (hors musiciens))

:
AUDIOVISUEL, CINÉMA, SPECTACLE

:

Avoir une pratique professionnelle de comédien ou être en cours de professionnalisation

Identification du stage

:

Comédien / Comédienne

:
Plan de développement des compétences

:

A la fin de la formation, le stagiaire sera capable de :
- ne pas avoir peur du vide, accepter l'absence de proposition
- se débarrasser des mouvements et langages parasites
- démarrer une scène avec une proposition de jeu forte
- développer l'endurance pour improviser sur le long terme
- faire confiance à son état émotionnel

Durée de la formation : 70 heures


TOSTAIN Marion — 04 67 84 29 89
formation@illusion-macadam.fr
www.illusion-macadam.coop

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

L’objectif de la formation est d’amener les stagiaires à enchaîner des états émotionnels forts, en conservant intensité et justesse du jeu sur une improvisation longue.

La méthode pédagogique reste la même pour toutes les improvisations : ne pas focaliser sur la production de texte mais bien sur les propositions émotionnelles.

Après une préparation physique et vocale, autour de relaxation, de mise en présence et d’échauffement, le travail s’articulera essentiellement sur des exercices d’improvisation.

Deux axes seront développés au cours de la formation :

- Développer son état émotionnel en travaillant sur les émotions primaires, jouées sans contexte dramaturgique, telles que la colère, la joie, la tristesse, les larmes, le rire, etc… Chaque matin, les stagiaires expérimenteront ces différentes émotions, seuls ou en groupe, via des improvisations courtes (de moins de 10 min) Cela leur permettra de maîtriser l’immédiateté émotionnelle, de faire confiance à cet état et de s’en nourrir pour développer une scène, qu’elle soit improvisée ou non, à partir de ces émotions primaires.

- S’entraîner et développer sa capacité à enchaîner des états émotionnels sur la base de canevas simples ou complexes. Par le biais d’improvisations longues (de 10 mn à 40 mn), seul, à deux ou en groupe, les participants auront pour but de construire un personnage, d’enchainer des états émotionnels les plus denses et les plus justes possibles.

L’analyse des improvisations portera donc sur la cohérence des propositions en fonction des états émotionnels joués. L’objectif est d’amener l’acteur à ne plus anticiper ou à rechercher l’effet mais à vivre la situation proposée sans préjugés, de se concentrer sur le partage des ses émotions, en mettant de côté tout ce qui pourrait parasiter son jeu (mouvements, langage,..).

Afin de libérer l’imaginaire et de susciter la justesse, les improvisations n’ont aucune visée de réussite. Il s’agit de faire durer les instants d’immédiateté sans aucun objectif de dramaturgie.

En fin de stage, les participants pourront tenir une improvisation sur le long terme, en s’appuyant sur une proposition initiale forte, et en conservant l’authenticité de leur jeu durant toute l’improvisation.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Planning d'une journée type

9H30 - 10H30 : travail de relaxation et de mise en présence. Échauffements voix – corps 
: préparation individuelle non dirigée
10H30 - 13H00 : travail sur l’immédiateté des états émotionnels
 13H00 – 14H00 : repas
14H00 – 17h30 : travail d’improvisation

La méthode se fonde sur l’accumulation d’improvisations qui visent toujours des états émotionnels cohérents avec la situation.
- improvisations courtes à émotion très forte pour se jeter radicalement
- Travail de personnage pour les consciences corporelles et
langagières (travail sur la voix, les accents, les codes corporels selon la géographie et les niveaux sociaux)
- Improvisations longues pour accepter le silence comme facteur de travail
- Développement d’états émotionnels successifs et intenses

Supports et ressources fournis aux stagiaires

Canevas d’improvisations proposé par l’intervenant

Niveau visé après la formation

AUTRE