Revenir à la liste

AGECIF — IDS-3-2-Bâtir une stratégie web pour promouvoir et diffuser ses projets

Publié le 21/06/2021 — Produit n° 002498

: MEDIAS NUMERIQUESCONCEPTION REALISATION MEDIAS NUME RIQUESSTRATEGIE COMMUNICATION NUMERIQUES WEBCOMMUNICATION - E-COMMUNICATION - RESEAUX SOCIAUX

A la fin de la formation, le stagiaire sera capable de :
Comprendre les opportunités offertes par le Web pour la diffusion de ses projets,
Identifier la complémentarité des outils du web et des réseau sociaux,
Mettre en place une stratégie numérique orientée vers les diffuseurs,
Engager une démarche stratégique orientée vers l'Internet mobile.

Informations générales

Profil professionnel des stagiaires


Intermittents (Techniciens du cinéma et de l’audiovisuel, Artistes musiciens, Artistes interprètes (hors musiciens), Techniciens du spectacle vivant)

:
AUDIOVISUEL, CINÉMA, SPECTACLE

:

Pas de prérequis spécifiques si ce ne sont des requis de niveau global et de positionnement professionnel qui sont analysés lors des entretiens de sélection des candidats.
En amont : Toute inscription nécessite un entretien préalable par téléphone afin de valider si il y a une adéquation entre le niveau et les objectifs de formation des participants et les objectifs pédagogiques de l'AGECIF.

Identification du stage

:
Formation ouverte et à distance

:

Intermittents du spectacle et artistes-auteurs porteurs de projets artistiques ou culturels.

:
Plan de développement des compétences

:

A la fin de la formation, le stagiaire sera capable de :
Comprendre les opportunités offertes par le Web pour la diffusion de ses projets,
Identifier la complémentarité des outils du web et des réseau sociaux,
Mettre en place une stratégie numérique orientée vers les diffuseurs,
Engager une démarche stratégique orientée vers l'Internet mobile.

Durée de la formation : 35 heures


FLORIO — 01 48 87 58 24
accueil@agecif.com
www.agecif.com

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

1ères et 2ème demi-journée
– Les spécificités -
Véronique Ray, François Lozet ou Kévin Thoret.

Introduction de la formation :
présentations mutuelles du formateur et des participants,
proposition du cadre de travail,
recueil des attentes, enjeux et besoins des participants,
présentation des objectifs, déroulé, formes et phases de la formation.

Intégrer les attentes des programmateurs et des partenaires :
clarifier le positionnement de l’offre,
synthétiser la proposition,
penser les liens entre les outils,
favoriser l’accès à l’information.

Discerner les spécificités des nouveaux médias :
du "one to many" au "many to many" : du rayonnement à la propagation de l'information,
les quatre principes du Web participatif,
le paradoxe du virtuel et du spectacle vivant,
les enjeux de la désintermédiation : qui sont les prescripteurs ?
les changements d'usage de l'Internet mobile.

3ème et 4ème demi-journée
– L’arbitrage entre les outils -
Véronique Ray, François Lozet ou Kévin Thoret.

Déterminer les meilleurs outils de présence en ligne :
les stratégies de la communication virale,
le storytelling : une approche scénaristique de l'information,
la "ludification" des usages : oui, mais pourquoi ?
créer, développer et entretenir une communauté : de nouveaux canaux sociaux.

Connaître les outils de production et de diffusion de l'information :
les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+...
le microblogging et les sites de curation : Tumblr, Pinterest, pearltrees, ScoopIt…
les plates-formes et applications de partages de média : Youtube, Flickr, Periscope, Instagram, Snapchat...
Chatbot et applications de messagerie ou collaborative : Messenger, Whatsapp, Slack
les flux RSS comme outil de veille : Netvibes…

Utiliser les réseaux sociaux :
la détermination de ses objectifs,
le type de messages,
le public visé,
les impacts recherchés,
l'évaluation des impacts,
la mise en place d'une campagne.

5ème et 6ème demi-journée
– Les outils -
Véronique Ray, François Lozet ou Kévin Thoret.

S'approprier Facebook comme outil de communication :
développer son réseau de manière pertinente,
communiquer avec les pages,
utiliser les groupes pour cibler ses publics,
optimiser la fonctionnalité événement.

Renforcer sa communication avec Twitter :
repérer les complémentarités entre Facebook et Twitter,
comprendre les logiques du microblogging,
développer sa communauté de followers,
s’approprier la notion de mention et de hashtag.

Développer le rapport au visuel avec Instagram :
comprendre les spécificités de ce média,
analyser des exemples de mise en œuvre,
appréhender les aspects techniques.

7ème et 8ème demi-journée
– La stratégie -
Véronique Ray, François Lozet ou Kévin Thoret.

Bâtir son identité en ligne :
construire une identité narrative,
définir sa ligne éditoriale,
prévenir les risques : bruit, confusion, parasitage,
développer la notion de « cross-media ».

Mettre en place des outils d'évaluation :
comprendre les statistiques de visite,
gérer sa visibilité et sa réputation,
interagir avec sa communauté,
valoriser la notion de curation.

Mettre en ligne des contenus multimédias :
publier des photos,
insérer des vidéos,
intégrer des liens,
utiliser les carrousels et les diaporamas.

Exemples issus du secteur culturel ou non :
analyses critiques d'expériences menées dans le spectacle,
analyses critiques d'expériences menées dans le champ culturel hors spectacle,
analyses critiques d'expériences menées dans le secteur marchand.

Evaluation des acquis :
tests et quizz,
questions et réponses.

9ème et 10ème demi-journée
– Le financement participatif -
Stéphane Barré.

Comprendre les logiques du crowdfunding :
apprécier les grands principes,
connaître les acteurs et leurs enjeux,
fixer les contreparties,
déterminer les étapes de la collecte de fonds.

Rendre attractif le projet :
identifier les atouts,
débusquer l'originalité,
synthétiser le discours,
choisir des images chocs,
concevoir des récompenses attrayantes.

Elargir le cercle des financeurs potentiels :
mobiliser la communauté,
créer du buzz sur les réseaux sociaux,
nourrir l'actualité du projet,
scénariser la collecte.

Maîtriser les aspects économiques :
fixer un objectif de collecte rationnel,
différencier des niveaux de contreparties,
mesurer le coût des contreparties,
identifier le coût des services des plateformes.

Appréhender les aspects juridiques et fiscaux :
déterminer le statut fiscal des recettes,
connaître l'évolution de la législation,
identifier les garanties présentées par les plateformes.

Evaluation des acquis :
tests et quizz,
questions et réponses.

Bilan de la formation :
les acquis, une idée forte, une bonne pratique,
les points de vigilance,
les pistes pour continuer à progresser.

Extra : Tous les participants sont invités à suivre gracieusement dans les 12 mois suivants un même volume de formations complémentaires dans le catalogue de l’AGECIF.

Informations complémentaires (méthodologie, ...)

Cette formation combine des apports théoriques et des travaux en sous-groupes. Elle laisse une large place aux échanges et aux partages et au retours d’expériences et à l’analyse des pratiques.
La formation se déroule en classe virtuelle synchrone. La classe virtuelle se déroule en visioconférence. Ce n’est pas de la FOAD. Les contenus et les méthodes pédagogiques sont pratiquement identiques aux formations en présence. Les échanges en sous-groupes sont fréquents. Il y a peu d’activités pédagogiques à effectuer seul.
Les sessions sont programmées à date fixe comme les sessions en présence. Les séances se déroulent à raison d’une demi-journée par jour, de 3,5 heures, rythmées par deux pauses brèves. Les demi-journées ne se succèdent pas forcément tous les jours. La formation peut se dérouler sur 3 à 4 semaines. Ce séquencement permet une alternance favorable à l’ancrage et aux acquisitions. L’accueil se fait 15 minutes avant chaque séance avec l’ouverture de la salle virtuelle par le formateur. Pour faciliter les échanges les groupes sont limités en nombre. Les temps de travail et de pause favorisent la mise en place de relations informelles entre les participants et avec le formateur. Les participants et le formateur possèdent leurs coordonnées respectives, méls, téléphones.
Apports de connaissances théoriques, exercices pratiques en sous-groupes sur des sites portant sur l’analyse des outils numériques des participants, analyses de pratiques, jeux de rôles, recherches d’informations, participation importante des stagiaires. Elle laisse une large place aux échanges et aux partages d’expériences et propose des mises en perspective des pratiques professionnelles des participants.

les 6, 7, 8, 9, 10, 13, 14, 15, 16 et 17 septembre 2021 de 14H00 à 17H30.

les 20, 21 décembre 2021, 3, 4, 6, 7, 10, 11, 13 et 14 janvier 2022 de 09H30 à 13H00.

Supports et ressources fournis aux stagiaires

Webographies, textes, exemples de documents, Dès leur inscription et plusieurs semaines après la fin de la formation, les stagiaires bénéficient d’un accès à un espace numérique, lieu d'échanges entre eux et le formateur ou la formatrice. Cet espace permet une relation pédagogique dans la durée : avant, pour se préparer, pendant, pour travailler et après la formation, pour élaborer, appliquer et enrichir les acquis. C’est aussi un lieu d’échanges entre l’équipe de l’AGECIF et les stagiaires. La formation est en classe virtuelle. L’AGECIF utilise la version professionnelle Zoom-Education. S’inscrire à une formation n’occasionne aucun frais supplémentaire d’abonnement pour le stagiaire. Dès l’inscription, un tutoriel est envoyé au futur stagiaire avec les coordonnées d’un référent AGECIF qui répond dans la journée, en cas de difficultés de connexion. 48 heures avant le stage le lien de la salle est envoyé aux participants par le formateur avec un mot de bienvenue.
Pour participer, il est nécessaire d’avoir un ordinateur relié à Internet avec micro, haut-parleur et webcam. Deux écrans peuvent être un plus.

Niveau visé après la formation

AUTRE

Sessions

A distance

Du 20/12/2021 au 14/01/2022
. - 100% A DISTANCE