LE PRATO THEATRE INTERNATIONAL DE QUARTIERS — Retrouver l’émerveillement – L’acteur créateur.

Mots-clés associés : Artistes interprètes (hors musiciens) - atelier d'auteurs classiques et contemporains

Acquérir une méthodologie théorique et pratique sur la création artistique à destination du jeune public, en développant une approche et une esthétique qui font de l’acteur un créateur autant qu’un interprète.

Informations générales

Identification du stage

:

Profil professionnel des stagiaires :
Ce stage s'adresse à des comédiennes, metteurs en scène, auteures... professionnel(le)s.

:

Pré-requis, expérience professionnelle, compétences :
Une formation d’acteurs ou de metteurs en scène, quelle qu’elle soit.

:

Acquérir une méthodologie théorique et pratique sur la création artistique à destination du jeune public, en développant une approche et une esthétique qui font de l’acteur un créateur autant qu’un interprète. L’objectif pédagogique sera ainsi de placer l’acteur comme un créateur, de l’inviter à écrire et à se dire qu’il peut partir de lui pour inventer, pour imaginer. La posture de l’acteur-créateur sera mise en parallèle avec celle de l’enfant-créateur.

Dans cet objectif la formation développera prioritairement les axes suivants :
- explorer l’écriture collective au plateau et l’écriture automatique, en travaillant l’écriture par la mise en scène
- élargir son jeu d’acteur en développant ses techniques d’improvisation, et en se servant de l’improvisation comme technique d’écriture
- explorer le jeu masqué en faisant naître un personnage à partir de la forme

A l'issue de cette formation, les stagiaires seront capables :
- De jouer et d'improviser avec un masque, c'est à dire qu'ils auront eu la formation que le formateur a lui-même reçu au Conservatoire national pour faire naître un clown ou un personnage masqué et le faire exister sur un plateau ;
- D’aborder une création en se servant de l'improvisation comme un outil d'écriture. Ils auront donc une méthode entre les mains pour aborder une création en partant de ce qu'ils sont.

  • Du 03/12/2018 au 15/12/2018
    Réf. Afdas : 1840035

70h (12 jours - 35.0h/semaine - 1 jour d'interruption)
LILLE (Hauts-De-France)
12 stagiaires


Financement à 100% par l'Afdas pour les publics recevables. Dans la limite des budgets disponibles.

DIRECCTE de Nord-Pas-de-Calais


Aurélie JACQUEMOUD — 0669139154
coordination@cip-hdf.fr
www.leprato.fr

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

Il s’agit de proposer un stage qui ne soit pas confortable, pas conventionnel. Le formateur tentera de relier cette pensée à sa démarche de travail en s’imposant de faire évoluer le stage au fur et à mesure des heures de jeu, des apports et des attentes des stagiaires.

En ouverture, un premier temps commun permettra de se rencontrer, se parler, s’écouter et se raconter : à partir de ce qu’ils sont, ce qu’ils aiment au théâtre, ce qu’ils aimeraient raconter à des enfants, ce qui leur fait peur, ce qui les amuse, ce qui les bouleverse, et le souvenir qu’ils ont d’eux à dix ans…le formateur proposera aux stagiaires d’aborder leurs réponses et l’improvisation comme des outils d’écriture.

Sur les deux semaines de stage, les matinées seront pour la plupart du temps réservées à la parole, à l’échange, et les après midi à la pratique.

Nous allons nous demander ce qu’aujourd’hui un enfant a besoin de voir au théâtre, ce dont il a envie, ses rêves, ses peurs, ses fantasmes d’enfants. C'est-à-dire que nous travaillerons ensemble avec les bagages des stagiaires et du formateur ; dans les leurs il y aura leurs créativités, leurs envies, leurs fragilités, leurs histoires, leurs enfances et leurs enfants…Dans celle du formateur, il y aura entre autres « Alice au pays des merveilles », « Le Château Ambulant » et certaines nouvelles d’Haruki Murakami.
Aussi, le formateur fera découvrir l’improvisation sous plusieurs formes : le jeu masqué avec quinze masques en bois sculptés par Etienne Champion, l’écriture automatique, et l’écriture au plateau.

Les stagiaires ne seront donc pas des exécutants mais des créateurs, des fabricants, qui travailleront à la construction d’une forme courte pour enfants, à partir des séances de discussions et des recherches sur les textes proposés en début de stage.

L’idée étant de voir comment avec nos histoires, une malle à costumes, des masques, quelques chaises et une table, nous retrouvons la joie de faire, en groupe, le brouillon d’un rêve de spectacle tout public.

Le stage se déroulera en deux temps :

Première semaine :
Nous passerons un certain temps à parler et à écrire le matin, puis nous tenterons l’après midi de mettre au plateau ce qui aura jailli dans nos discussions et nos écrits.

1er jour : Exposition de chacun d’entre nous, de son chemin, de ses désirs. Discussion et échange sur le théâtre jeune public en France et sa situation actuelle. Préambule de ma méthode de travail et du parcours de ma compagnie. Description du développement du stage. Aperçu des textes que j’aurai apporté et échanges autour de ce que cela évoquera pour eux.

2e, 3e jours : Chaque matinée, discussions et échanges autour de la table pour approfondir les idées et envies de chacun. Chaque après midi, nous commencerons par un travail d’improvisation autour du masque et du clown, chaque stagiaire fera naitre un personnage et pourra au fur et à mesure de sa construction choisir un des textes que j’aurai apporté pour le faire dire à son personnage.

4e, 5e et 6eme jours : Chantier d’écriture pendant lequel j’inviterai les stagiaires à écrire un souvenir marquant de leurs enfances, un dialogue entre eux et les enfants qu’ils étaient, un dialogue entre eux et un enfant qui ne sait rien du théâtre. Lectures des textes, sélection des textes les plus intéressants théâtralement. Par groupe de 2, (personnage masqué et acteur jouant l’enfant) les stagiaires imagineront une petite mise en place au plateau de ces scènes dialoguées. Je dirigerai ces mises en place en intervenant dans les dialogues, en les retouchant et en interagissant en direct avec les deux acteurs au plateau.

Deuxième semaine :
Plus le stage avancera, plus nous chercherons au plateau à trouver une ou plusieurs formes tout public.

1er jour : Composition de deux équipes de personnages masqués ; deux équipes « d’animateurs » pour enfants L’une commencera à imaginer un spectacle pour tout petits (5/10ans). L’autre un spectacle pour plus grands (10/14ans).
Sous forme d’improvisations, nous creuserons donc ce qu’est le jeu masqué, la construction de personnages et nous tenterons petit à petit de trouver l’adresse juste face à ces différents âges.

2e et 3eme jour : Chaque équipe s’emparera de ce qu’ils écriront le matin et inventera sa façon d’en parler aux enfants. Les acteurs stagiaires se rendront dans les ateliers de décors et de costumes du TDN pour d’abord trouver le costume qui ira à leurs personnages puis pour éventuellement piocher quelques accessoires si besoin est. Petit à petit nous construirons cette espace d’échange entre ces personnages animateurs et les enfants, en imaginant que les deux formes que nous proposerons seront un échange direct entre ces animateurs qui se doivent de faire un spectacle pour enfant et les enfants spectateurs. Tout cela devant une sorte d’inspecteur que je jouerai avec eux et qui me permettra d’interagir à leurs cotés et de les guider rythmiquement.

4e, 5e jour : Approfondissement de chaque forme. Exploration des rapports entre ces personnages « animateurs » et tournage de « confessionnal » de ces personnages. Pourquoi veulent-ils absolument faire un spectacle pour enfants ? Présentation du projet et des confessionnaux de chaque équipe.


6e jour : Présentation de ces deux formes lors d’une restitution publique gratuite et ouverte à tous, avec la présence d’enfants. Cette présentation permettra aux stagiaires de réaliser à quel point l’improvisation et le jeu masqué ancrent l’acteur et le spectateur dans une position active ; il est celui sans qui la représentation ne peut pas exister. Il s’agira avant tout de créer un échange au présent entre les stagiaires, les enfants et le public. J’aimerai avec ce stage retrouver l’émerveillement que peuvent provoquer la parole et le présent. Cet atelier se terminera autour d’un bilan collectif et individuel.

Supports fournis aux stagiaires

 Supports fournis aux stagiaires : 15 masques en bois fabriqués par Etienne Champion, Un Canon 5D pour parfois les filmer, des textes, du papier et des stylos. Ainsi que l’accès aux Locaux décors et costumes du TDN. La salle de répétitions du TDN.

Évaluation pédagogique en fin de parcours.

 Modalités d'évaluation :

> La présence chaque jour des stagiaires, leurs envies et leurs créativités. Le formateur dialoguera constamment avec chacun des stagiaires pour les emmener chacun vers les objectifs pédagogiques.
> Mise en situation par le biais d’une restitution publique, gratuite et ouverte à tous, en présence d’enfants. La restitution publique sera essentielle pour constater si les formes créées par les stagiaires fonctionnent ou non. Les retours du formateur, les retours du public et du Théâtre du Nord seront par conséquent au cœur d'une discussion avec chaque stagiaire.
> Entretien individuel avec le formateur en fin de stage afin de faire un bilan des acquis et en donnant à chacun des clefs pour pouvoir avancer dans la méthode proposée au cours de la formation.
> Bilan pédagogique oral et collectif avec le formateur en fin de stage pour évaluer la formation : atteintes des objectifs, méthode utilisée.

Formateurs

Igor Mendjisky Metteur en scène